By jeanmarcmorandini.com
Sexe

Quand la psychanalyse prend la pornographie au sérieux: "Le spectateur du porno est un amoureux qui se met en vacances du réel"


0

On sait que la sexualité est au cœur de la théorie freudienne, mais que peut nous dire la psychanalyse de la pornographie ?

À l’heure de sa diffusion de masse sur internet et de sa banalisation, il n’est pas surprenant que les patients apportent, eux aussi, du matériel pornographique dans leurs cures. Le psychanalyste doit donc, comme de tout autre contenu, en faire quelque chose. Au-delà de prises de position souvent normatives, la pornographie est un nouveau champ auquel se confronte actuellement la psychanalyse, qui lui permet de se penser et de ne pas cesser de s’inventer.

Loin des paniques morales qui s’emparent souvent des « psys » des médias, Éric Bidaud choisit d’examiner la pornographie comme une forme culturelle.

À rebours d’un discours médiatisé qui a tendance à déplorer la visibilité croissante de la pornographie, cet ouvrage se propose de la considérer de façon tout à fait novatrice. : le porno est une donnée de la sexualité d’aujourd’hui, non pas uniquement comme source de l’excitation sexuelle dans le champ du voir, mais aussi comme un lieu de savoir, de « voir ça ».

La pornographie mérite mieux que les pseudo-diagnostics rapides souvent posés sur ses amateurs (addiction, perversion…)

Éric Bidaud montre que la pathologisation de la pornographie est une forme contemporaine du contrôle par la médecine du corps, de la sexualité et de la jouissance…

La pornographie est une des voies que l’adolescent choisit pour se construire.

La propension des adolescents à aller vers (et non pas à subir) des scènes extrêmes, du porno à l’horreur, n’est pas l’effet d’un penchant malsain mais la mise à distance, la figuration, de la violence du sexuel.

Le porno et l’amour se regardent. Sont-ils vraiment inconciliables ?

Le spectateur du porno est un amoureux qui se met en vacances du réel pour être tout à fait à l’aise dans son fantasme…

Qu’est-ce qui arrive à la sexualité quand elle est projetée ?

Le porno est un objet contemporain parce qu’il se développe sur le terrain fertile de la reproduction de l’image et du numérique. Il substitue le sexe à la sexualité, une exigence de représentations qui fait acte.

L’art moderne et l’obscène

L’art moderne emprunte à l’esthétique du porno ses outils et se nourrit de l’obscène. L’émotion esthétique croise le monstrueux et l’abject...

Éric BIDAUD est maître de conférences en psychopathologie clinique à l’université Paris 13 Sorbonne Paris Cité, psychologue clinicien, psychanalyste, membre de l’association « Espace analytique ». Il exerce depuis de nombreuses années dans le champ de la clinique de l’adolescent et de l’adulte. Il travaille à faire dialoguer la psychanalyse avec les mots et les objets de notre modernité : le sexe, le porno, Internet.

Laurie LAUFER, qui signe la préface du livre, est professeure de psychopathologie clinique à l’université Paris Diderot, psychanalyste, auteure de nombreuses publications dont L’énigme du deuil (Puf, 2006), Qu’est-ce que le genre ? (Payot, 2014, avec F. Rochefort).

Psychanalyse et pornographie, d’Éric Bidaud Collection L’Attrape-corps – Editions La Musardine 220 pages – 18 € - Sortie le 16 juin 2016


“Parlons peu, parlons cul !”, la websérie sur... από morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page