By jeanmarcmorandini.com
Sexe

Que pensent les Français du baiser ? Sont-ils prêts à embrasser dès le 1er rendez-vous ?


0

Le baiser et les Français : une histoire d'amour... pas forcément avec un grand A ! A l’occasion de la prochaine Journée internationale du baiser, mercredi 6 juillet, le site de sorties et de rencontres beweetch.fr a réalisé un sondage auprès de 1159 personnes résidentes en France métropolitaine. Que pensent les Français du baiser ? Sont-ils prêts à embrasser dès le 1er rendez-vous ? Qui rêvent-ils d’embrasser ? Résultats d’une enquête so... French Kiss !

Embrasser dès le premier rendez-vous amoureux ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, 84% des Français n’y voient pas d’objection. 86% des hommes célibataires déclarent d’ailleurs avoir embrassé leur partenaire lors de leur dernier rendez-vous amoureux contre 81% des femmes. Soit 83% des célibataires ont déclarés avoir embrassé leur partenaire lors de leur dernier rendez-vous.

Parmi ceux qui se disent dérangés à l’idée d’embrasser dès le premier rendez-vous, les trois quarts sont des femmes. Après 50 ans, les femmes sont cependant moins réticentes à cette idée puisque 44% d’entre elles déclarent ne pas être dérangées.

Elles restent cependant plus réservées que les hommes de la même tranche d’âge qui à 92% déclarent ne pas être dérangés à l’idée d’embrasser lors de ce premier rendez-vous.

Le baiser amoureux n’est pas synonyme d’engagement.

A la lecture du sondage réalisé par son site de sorties et de rencontres, Eric de Guillebon, fondateur et dirigeant de Beweetch, souligne : "79% des Français estiment qu’embrasser quelqu’un au premier rendez-vous n’engage à rien. Pour quatre Français sur cinq donc, ce baiser ne signifie pas qu’ils sont en couple avec cette personne. Ce chiffre monte à 92% pour les hommes de 50 ans et plus, et à 83% pour les femmes âgées de 35 à 49 ans."

A propos de ce rendez-vous, 39% des célibataires déclarent avoir eu un rendez-vous amoureux il y a moins d’une semaine et 18% des célibataires déclarent n’avoir eu aucun rendez-vous au cours des 12 derniers mois. De manière générale, les femmes ont plus de rendez-vous que les hommes : ceux qui n’ont pas eu de rendez-vous au cours de la dernière année sont à 59% des hommes contre 41% pour les femmes.

Le baiser, un atout de séduction 97% des femmes âgées de 35 à 49 ans estiment que le baiser est un atout de séduction contre 77% pour les hommes de la même tranche d’âge. A l’inverse pour les 50 ans et plus, ce sont 89% des hommes qui le pensent contre 74% des femmes.

La tradition qui veut que l’homme fasse le premier pas reste tenace. 78% des Français estiment que l’homme doit toujours faire le premier pas et c’est encore plus ancré auprès des femmes qui partagent cet avis à 85%. Pour tous les Français et Françaises interrogés, le baiser est sans conteste un atout de séduction.

Lorsque l’on regarde les résultats de cette question selon la répartition géographique des personnes interrogées, les femmes du Nord-Est de la France arrivent en tête d’un oui massif avec 94% de réponses positives. Du côté des hommes, ce sont les résidents de l’Ile-de-France qui arrivent en tête du oui avec 85% de réponses positives.

Interrogés sur l’importance de la maîtrise du French Kiss, les Français sont plus partagés selon la situation, les âges et les régions.

Les femmes célibataires sont 53% à dire qu’il est important de maîtriser le French Kiss contre 43% des femmes en couple. Du côté des hommes, 63% des hommes mariés pensent que la maîtrise du French Kiss est importante contre 46% des hommes célibataires. Une certaine diversité de la perception du French Kiss est également observée en fonction de la situation géographique des personnes interrogées.

Du côté des femmes, 57% en Sud-Ouest jugent cette maîtrise importante contre 32% seulement en Sud-Est. Les hommes du Sud-Ouest sont également les plus nombreux à juger importante la maîtrise du French Kiss avec 58% d’opinion favorable pour seulement 45% pour les hommes résidents dans le Nord-Est de la France.

Au niveau de l’âge, de grandes disparités existent, notamment chez les femmes. A 50 ans et plus, elles sont 63% à penser que la maîtrise de ce baiser est importante contre seulement 42% des 18-24 ans.

Pour les hommes, les réponses sont plus équilibrées avec 54% des 50 ans et plus qui pensent que cette maîtrise est importante contre 52% pour les 18-24 ans. Eric de Guillebon note : Au global, 51% des hommes pensent que la maîtrise du French Kiss est importante contre 47% des femmes.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page