By jeanmarcmorandini.com
Santé

À Saint-Tropez, un radiologue veut sanctionner les patients qui ne viennent pas à leur IRM


0

Selon Var Matin, à Saint-Tropez, un radiologue veut sanctionner les patients qui ne viennent pas à leur IRM.

Les médecins et les employés du service de radiologie du pôle de santé de Gassin ne veulent plus des patients qui n’honorent pas leur rendez-vous sans prévenir pour passer un IRM.

Quatre patients par jour se comportent de la sorte alors que le délai d'attente est de 3 à 5 semaines! Interrogé par Var Matin,  le responsable du service Pierre Brunel et le Dr Lionel Provost ne décolère pas:   "Soit c'est un oubli, soit c'est de l'incivisme. Dans ce dernier cas, c'est inadmissible!"

Et d'ajouter: "Autant le scanner est un examen très rapide qui permet sans difficulté de caler des rendez-vous entre deux autres, autant c'est impossible avec l'IRM".

Un système de SMS rappelle aux patients leur rendez-vous du lendemain: "Et même là, certains répondent par l'affirmative la veille puis ne viennent finalement pas!" s'insurge t'il.

Et de déplorer que cela affecte lourdement le service. "Beaucoup de médecins nous appellent pour des examens en urgence comme des malaises ou des problèmes cérébraux. On les prend, évidemment. On essaie de se débrouiller, mais c'est une pression terrible. Elle le serait moins si on était informé des désistements des patients". Les responsables et les employés du service de radiologie manifestent donc leur colère et font appel au civisme. "Il faut qu'ils préviennent et si possible à l'avance!"

Désormais, les personnes qui n'annuleront pas leur rendez-vous seront sanctionnées: "Leur nom sera noté et, à l'avenir, elles ne pourront pas être inscrites dans la liste de désistement".

Et de conclure:  "Si on ne tape pas du poing sur la table, rien ne se passera. Il faut se rendre compte de la situation et se mettre à la place de ceux, comme les victimes d'accident vasculaire cérébral, dont l'examen n'a pas pu être fait à temps au risque de devenir hémiplégique, de tomber dans le coma ou même de mourir".


À Saint-Tropez, un radiologue veut sanctionner... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page