By jeanmarcmorandini.com
Santé

Attentat Nice : "J'ai vu des plaies par écrasement ; beaucoup de gens étaient en insuffisance rénale, à cause du stress aigu" témoigne un médecin


0

« Le Quotidien du médecin» a recueilli le témoignage d'un médecin généraliste libéral installé à deux pas de la promenade des Anglais .

Après une journée de garde, il était chez lui et regardait le feu d'artifice de sa terrasse. À 23H, « deux amis m'appellent des urgences de l'hôpital de Pasteur. J'y étais 5 minutes plus tard et j'y ai passé toute la nuit », raconte t-il.

Dans la salle des urgences, le médecin a aidé à faire le tri entre les urgences graves et moins graves. « Les blessés arrivaient sans cesse, amenés par les pompiers, les ambulances, le Samu, les hélicoptères. Je me suis retrouvé 20 ans en arrière, lorsque je travaillais aux urgences d'un hôpital new-yorkais. J'ai vu des plaies par écrasement ; beaucoup de gens étaient en insuffisance rénale, à cause du stress aigu, ou parce qu'ils se sont fait rouler dessus et que leurs reins se sont bloqués. On peut voir des cas similaires lorsqu'on sort des blessés des décombres. J'ai aussi vu des plaies par arme blanche et par balle. Des personnes se sont retrouvées prisonnières de mouvements de foule », décrit-il. « Ce matin, nous sommes tous en état de choc » conclut-il.

 


Attentat Nice: Sandrine s'en sort avec un coude... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page