By jeanmarcmorandini.com
Santé

« Empoi­son­née » par ses implants mammaires, Crys­tal Harris, la femme de Hugh Hefner, les a fait reti­rer


0

Crys­tal Harris a publié un long post sur sa page Facebook dans lequel elle révèle que ses implants mammaires  l'ont empoisonnée lentement et qu'elle a dû les faire enlever.

Elle explique que cela lui a causé de nombreux troubles de la santé : douleurs, fatigue, vertiges, i ntolérance aux aliments, douleur inexpliquée dans le dos, dans  l'épaule et  le cou constante, dysfonctionnement cognitif (brouillard de cerveau, perte de mémoire), la croissance des cheveux ammoindri, sensation de brûlure de la vessie, immunité faible et des problèmes thyroïdiens et surrénales récurrents.

Dans un premier temps, elle a pensé être devenue hypo­con­driaque. Crys­tal Harris en est arrivée à « annu­ler des rendez-vous profes­sion­nels et des shoo­tings parce que tout "l’épui­sait".

« Il y a eu des jours en 2016 où je n’ar­ri­vais pas à sortir du lit, a-t-elle raconté. J’ai ressenti telle­ment de déses­poir en voyant la vie conti­nuer autour de moi sans pouvoir y prendre part. »

Elle a annulé ses prestations de DJ à Las Vegas et a fait croire sur les réseaux sociaux que tout allait bien. "J'avais un tas de photos qui m'ont permis de rester active sur les réseaux sociaux pendant ces six derniers mois et j'ai essayé de comprendre ce qui se passait avec mon corps."

Elle contacte alors un médecin: "Une fois que je suis devenue allergique à la plupart de chaque aliment avec des douleurs intolérables, des problèmes d'estomac et des sueurs nocturnes, j'ai trouvé un médecin holistique (Dr Farshid Rahbar). "

On lui a diagnos­tiqué la mala­die de Lyme. Mais en publiant un descrip­tif de ses symp­tômes sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes lui ont fait remarquer qu'ils étaient semblables à ceux d’autres, ayant des implants mammaires.

Après s’être rensei­gnée, Crys­tal Harris a décou­vert que la durée de vie d’im­plants en sili­cone ne dépasse pas les 10 ans car la poche se dégrade et les produits chimiques qui la consti­tuent se répandent alors dans le corps: « Les implants sont faits d 'étain, de zinc, de cadmium, de mercure, d'arsenic, d e formaldéhyde et le talc pour ne citer que quelques-uns. Le système immu­ni­taire essaie constam­ment de lutter contre eux, et cela rend vulné­rable à d’autres mala­dies »

Le Dr Lu-Jean Feng lui a  reti­ré ses implants  le 15 Juin, 2016 . Et d’après Crys­tal Harris, les bien­faits se sont fait ressen­tir immé­dia­te­ment : « J’ai instan­ta­né­ment remarqué que les douleurs dans mon cou et mes épaules avaient disparu et je pouvais beau­coup mieux respi­rer », a-t-elle précisé. 

Et de conclure: "Je sais que je ne me sentirai pas à 100% du jour au lendemain. Mes implants ont mis 8 ans à me rendre malade, donc je sais que cela prendra du temps. Je dois aussi traiter d'autres maladies mais avec les sacs toxiques retirés, mon système immunitaire peut se concentrer sur ce qu'il doit.  Si vous connaissez quelqu'un avec des implants (sein, les fesses, ou tout autre type) qui ressent les même symptômes, s'il vous plaît aidez les.  Beaucoup de mes amis ont des implants. Je crains pour leur santé."

 

 

 


Australie: Un kangourou l'attaque, ses seins... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page