By jeanmarcmorandini.com
Santé

Un ado américain survit à une amibe dévoreuse de cerveau


0

Un ado américain survit à une amibe dévoreuse de cerveau rapporte Slate . DeLeon est "un adolescent aventureux et très énergique», comme le décrit sa mère Brunilda Gonzalez. cet été il a nagé dans une masse d'eau sur une propriété privée dans le comté de Broward.

C'est alors, qu'à son insu, l'amibe est entré dans son nez et a commencé à faire son chemin vers son cerveau.

Deux jours plus tard, alors que le jeune homme était en vacances avec sa famille à Orlando, il s'est plaint de maux de tête si violent qu'il ne pouvait pas supporter que quiconque le touche.

Ses parents l'ont transporté à l'hôpital de la Floride pour les enfants, où le Dr Dennis Hernandez, un médecin urgentiste, l'a examiné.

Le jeune homme affiche certains symptômes de la méningite mais il ne présente pas de raideur au cou...

Les médecins décident alors de pratiquer une ponction lombaire pour lui prélever du liquide céphalo-rachidien et poursuivre les analyses. La chef de laboratoire, Sheila Black, ne trouve tout d'abord rien de particulièrement alarmant. Mais ce médecin a récemment suivi une formation pour détecter la présence d'amibes de type Naegleria fowler, rapporte The Orlando Sentinel .

"Je suis donc retournée étudier à nouveau la diapositive pendant un certain temps,"  affirme le docteur Black. Et cette fois, elle les vit: les amibes essayant de se fondre dans les globules blancs. L'amibe tue 97 pour cent de ses victimes...

Les parents du jeune homme sont immédiatement prévus:  «Je leur ai dit de faire leurs adieux, explique le docteur Liriano, de l'hôpital pour enfants de Floride. Je devais leur dire: dites tout ce que vous avez toujours voulu dire à votre enfant.»

Le seul fabricant américain du médicament est situé à Orlando. Après que l'entreprise ait reçu l'appel de l'hôpital, le médicament pour traiter Sebastian a été livré en 12 minutes.

La plupart des hôpitaux ne possèdent pas le médicament, miltefosine. En cas de besoin, il est généralement expédié mais cela peut prendre trop longtemps.

C'est ce qui est arrivé à Jordan Smelski de Sanford qui a été infecté en 2014 après avoir nagé dans une piscine de l'hôtel au Costa Rica. Le médicament est arrivé au Florida Hospital Orlando deux heures après sa mort, a affirmé son père, Steve Smelski.

Depuis lors, les Smelskis ont travaillé sans relâche pour sensibiliser la population à l'amibe. Ils ont créé une fondation en collaboration avec l'hôpital de la Floride, ils ont tenu leur premier sommet annuel sur l'amibe l'an dernier.

Sebastian a été plongé dans un coma médicamenteux, son corps réfrigéré à près de zéro degré. Les médecins attendent avec anxiété de voir si l'antidote fera ou non effet sur cette mortelle amibe.

Près de trois jours plus tard, il est considéré comme sauvé: il n'y a plus de trace de l'amibe dans son corps. L'adolescent a ensuite rapidement retrouvé la forme et, après deux semaines de soins, a pu quitter l'hôpital avec ses parents pour retourner chez lui, au sud de la Floride. «C'est une intervention divine!», s'est enthousiasmé un des médecins, le Dr. Dennis Hernandez, lors d'une conférence de presse donnée pour expliciter les détails de cette guérison inespérée. 


Un ado américain survit à une amibe dévoreuse... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page