By jeanmarcmorandini.com
Santé

Obésité : le Trésor propose de taxer la "malbouffe"


0

Cette proposition a été émise par la Direction générale du Trésor, qui a publié ce jeudi  une étude  sur le coût socio-économique des kilos en trop. L'obésité gagne du terrain en France:  5 % de la population en 1980 contre 15 % aujourd'hui.

Selon l'étude cela coûte 17 milliards d'euros en dépense de soin pour l'assurance maladie (diabète, hypertension, depression, etc.) dont 7 milliards pour les journée non travaillée. 

"Alors qu'elles représentent un peu moins de la moitié de la population, les personnes obèses ou en surpoids contribuent à une part plus élevée des dépenses de santé (56 % pour les soins de ville et probablement davantage à l'hôpital). L'excès de poids entraîne en effet des conséquences sanitaires particulièrement néfastes : à la fois sur la morbidité, en accroissant le risque de contracter une maladie chronique, et sur la mortalité (13 % des décès en Europe étaient imputables à l'obésité en 2002). Cette dernière reflète également d'importantes inégalités sociales puisqu'elle est sur représentée chez les ménages modestes" indique le communiqué.

Le coût financier de l'obésité est comparable à celui du tabac ou de l'alcool." Le coût social de la surcharge pondérale avoisinait 20 Md€ (1 % du PIB) en 2012 soit un montant comparable à celui de l'alcool et du tabac.  "

Aussi, voici pourquoi une taxe concernerait des aliments en fonction de leur "niveau de calorie" ou de la "qualité nutritionnelle".

À noter c ependant, que l'excès de poids permet de faire 7 milliards d'économies sur les retraites car on vit moins longtemps lorsqu'on a un embonpoint prononcé : entre 3 et 8 ans de moins.

 


Fast Food: Le premier "Five Guys" a ouvert hier... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page