By jeanmarcmorandini.com
Santé

Obésité : la prédisposition génétique n'est pas une fatalité


0

Selon une méta-analyse réalisée par une équipe de recherche internationale et publiée dans le  British Medical Journal, la génétique n’est pas une fatalité dans le cas de l’obésité. 

Après avoir passé en revue huit études conduites sur des patients porteurs du gène FTO, les chercheurs concluent que la prédisposition génétique ne réduit en rien l’effet des prises en charge, que ce soit les régimes, l’activité physique ou encore les traitements médicamenteux. 

"Nous avons observé que le transport de l'allèle FTO mineur n'a pas été associé au changement différentiel de l'adiposité après des interventions de perte de poids. Ces résultats montrent que les individus porteurs de l'allèle mineur répondent aussi bien à l' alimentation, l'activité physique, ou des interventions de perte de poids à base de médicaments. La prédisposition donc génétique à l'obésité associée à l'allèle FTO mineur peut être donc partiellement contrecarrée par le biais de telles interventions."

Les résultats de cette étude « viennent s'ajouter aux autres indices qui suggèrent que les facteurs » tels qu'un régime alimentaire riche en sucre ou une activité physique réduite « pourraient être plus déterminants » que les facteurs génétiques, a commenté Alison Tedstone, directrice du département nutrition à l'Autorité de santé anglaise, citée par La Dépêche.


Découvrez le régime de Jean-Luc Mélenchon qui a... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page