By jeanmarcmorandini.com
Santé

Dépakine : une action de groupe vise Sanofi


0

La première action de groupe en matière de santé en France va être menée contre Sanofi ! Au lendemain de  la parution du décret autorisant ce type de recours judiciaire dans le domaine sanitaire , l'association des victimes du valproate de sodium a annoncé sa volonté de lancer une action de groupe contre les laboratoires concernés.

« Nous attendions avec impatience ce décret, a déclaré à l'AFP Marine Martin, présidente de l'Association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anti-convulsivant (Apesac). J'espère que, d'ici une dizaine de jours, on pourra déposer ce dossier », qui permettra de « fédérer un plus grand nombre de familles » que les plaintes individuelles, a expliqué Marine Martin.

Commercialisé par Sanofi, la Dépakine   est au cœur d’un scandale  sanitaire sans précédent. Les dangers pour les enfants à naître étaient déjà connus, pourtant, plus de 10.000 femmes enceintes ont pris de l'anti-épileptique  Dépakine  produit par Sanofi entre 2007 et 2014. Les victimes de malformations devraient donc se compter par milliers.  "Les chiffres confirment l'intuition de l'Apesac, il y a beaucoup de victimes, vraisemblablement des dizaines de milliers de victimes", avait commenté Me Charles Joseph-Oudin, le principal avocat des victimes, après la rencontre au ministère de la Santé. 

Dans un communiqué  , Marisol Touraine avait annoncé que la totalité des soins des malades sera ainsi désormais prise en charge par l’Assurance maladie.


Malformations: Plus de 10.000 femmes enceintes... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page