By jeanmarcmorandini.com
Santé

EPIDERM lance un service dédié aux suivis des Maladies Sexuellement Transmissibles


0

Depuis son lancement en février 2016, des centaines de patients ont déjà utilisé plusieurs fois le service Epiderm. Les médecins de l’équipe ont constaté qu’un nombre important de patients les sollicitaient via l’application pour un avis médical sur une MST.

Avec une recrudescence inquiétante de ce type de maladies en France & en Europe, Epiderm (www.mst-epiderm.co) répond une nouvelle fois aux besoins & attentes des patients.

Un dermatologue en ligne : la solution pour les patients gênés.

L’équipe d’Epiderm a constaté au fil des derniers mois que de nombreux patients faisaient appel au service pour des cas de MST, maladies sexuellement transmissibles.

L’appli permet d’une part d’obtenir rapidement un avis sur le problème dermatologique détecté et ainsi d’identifier la pathologie. D’autre part, elle permet également de se voir proposer un traitement accessible en pharmacie pour soulager les symptômes. Si toutefois, la pathologie le nécessite, les dermatologues Epiderm renvoient le patient vers un médecin généraliste ou un spécialiste pour un traitement sur ordonnance.

« Ce nouveau service permet au patient d’être rapidement rassuré : il est mis en relation avec un médecin dermatologue à même de répondre à toutes ses questions et ce en toute discrétion. Le secret médical est totalement garanti et le patient est plus serein. », explique Antoine Bohuon, fondateur d’Epiderm.

"Nous constatons que beaucoup de personnes mettent du temps avant de consulter pour ce type de pathologies. Les forums médicaux sont remplis de publications qui concernent ces maladies et les conseils qui y sont donnés sont souvent complètement faux. Les pathologies les plus fréquemment suivies par le service sont les condylomes, les molluscums, les mycoses génitales et la syphilis. », Dr Elisabeth Berrissoul.

Concrètement, comment ça marche ?

1. Une fois l’application disponible sur Android, IOS ou via Internet téléchargée et les photos envoyées via leur smartphone ou leur ordinateur, les patients sont mis en contact avec le spécialiste pour 14,99 €. 2. Celui-ci pourra proposer un traitement accessible en pharmacie ou l’orienter vers son médecin généraliste ou vers un dermatologue si besoin. 3. Le service donne ensuite accès à 7 jours de suivi avec le spécialiste, pour suivre l’évolution de la pathologie et ajuster si nécessaire les conseils.


Elle refuse d'embrasser un séropositif: la... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page