By jeanmarcmorandini.com
Santé

Un jeune médecin explique pourquoi avec ses confrères, ils sont toujours en retard-VIDÉO


0

Un jeune médecin explique dans une vidéo pourquoi pourquoi ses confrères sont toujours en retard.

Baptiste Beaulieu explique le retard de ses confrères et les siens. "L'autre jour, une connaissance a publié sur Facebook «ces médecins qui ont systématiquement 1 heure de retard me gonflent !!!!! Grrrrrrrr ». Avec tout plein de smiley tristes et énervés (vous savez, là, celui qui serre les dents...).  J'ai réfléchi et c'est VRAI !!! Moi aussi, en tant que médecin, je suis souvent en retard !!!

À ma décharge, si je suis en retard, c'est parce que j'ai un secret (un peu honteux à avouer...) Venez ! Je vais vous le révéler quand même !" écrit-il dan sur post sur sa page Facebook.

Et de continuer : " J'ai réfléchi et c'est vrai qu'on est souvent en retard. Ça a commencé lundi : une patiente qui avait pris rendez-vous pour un certificat s'est mise à pleurer. Quel toupet ! Pleurer ?!?! Dans mon cabinet ? Et pourquoi, je vous le demande ? Madame m'annonce que, quand elle voit une fenêtre, elle a envie de sauter. Tout simplement. Et le pire, c'est que cette sans-gêne ne savait MÊME PAS pourquoi ! Juste que, parfois, elle pensait à son corps qui tombe. "Et je me dis que ce serait bien pour tout le monde". Aurais-je dû lui annoncer, au bout de quinze minutes, en tapotant ma montre : "DING ! DONG ! Je vous ai écoutée, mais maintenant, c'est au patient suivant. Au revoir madame" ? Aurais-je dû lui dire cela ? Histoire de la remettre à sa place, un peu, cette pleureuse !

Mardi, j'ai encore une heure de retard : des policiers ont déposé un SDF dans ma salle d'attente. Il venait de prendre un coup de couteau et, comme il ne voulait pas aller aux Urgences, les agents de police l'ont "largué" chez moi. Comme ça. Sans un mot. Sans me prévenir. Je terminais avec mon patient précédent, quand je l'ai découvert, en sang, dans ma salle d'attente. Il était ivre, il n'avait donc pas mal, mais qu'est-ce qu'il saignait ! (Après, on est d'accord : il aurait quand même pu aller se faire poignarder deux cents mètres plus loin. J'ai des horaires à tenir, moi !)

Mercredi, j'ai eu encore une heure de retard : le patient qui avait pris un rendez-vous pour des douleurs au dos se retrouvait en fait avec un infarctus. Le chieur !!!! Me faire un infarctus, chez moi, sans prévenir ! J'ai un peu paniqué et j'ai attendu que le SAMU arrive. 50 ans, c'est jeune. Il pourrait être votre frère, votre oncle, votre père. Il va mieux et je le reprendrai en main quand il sortira de soins intensifs (je ne suis pas rancunier !).  

Jeudi, j'ai encore eu une heure de retard. J'avais prévu large, pourtant ! Mais madame C. avait encore été tabassée par son mari, alors j'ai dû faire le certificat, et l'écouter me parler des coups qu'elle reçoit. Son œil était tout rouge et gonflé. Une grosse framboise écrasée ! Elle ne voulait pas se séparer de sa fille de quatre ans qui était là. Moi, j'aurais préféré la voir seule parce que chaque fois que j'approchais de sa mère où que je faisais un geste, la gamine pleurait et hurlait. Ça m'a remué. Très fort.  

Les patients du vendredi ont eu de la chance : aucun retard. Mais je me dis que cela leur aurait fait du bien de savoir que, si un jour, ils ont envie de se jeter par la fenêtre, qu'une rencontre malheureuse les amènent à se faire poignarder dans le dos, ou que les petites artères qui serrent leurs cœurs déconnent et pompent de traviole, je suis le genre de Docteur qui se fiche un peu de savoir si les autres patients après eux devront attendre une demi-heure, ou une heure de plus. Ou même deux heures, tiens !

Ce jour-là non plus, je ne regarderai pas ma montre.  Alors je ne sais pas pourquoi les gens râlent, en attendant :  des soins de pointe (ben oui, la médecine française est perfectible, certes, mais c'est une des meilleures au monde) ; qu'ils ne paieront pas, car la collectivité s'en charge.   Non pas que je dise "c'est pire ailleurs alors ne vous plaignez pas" je ne dis pas ça, non, ce ne serait pas "politiquement correct" et je tiens vraiment à rester "politiquement correct" (un débat stérile sur le Net est si vite arrivé), je dis juste que si votre médecin est en retard, c'est que 9 fois sur 10, il a une raison plus importante que vous et votre propre emploi du temps.

Ça ne justifiera JAMAIS qu'on soit agressif envers lui au point de lui casser les deux mains. JAMAIS (on pourrait pousser le bouchon à dire que ça ne justifiera jamais d'être agressif tout court, mais on ne va pas demander la lune, hein !).  

Il soigne beaucoup moins bien, après !!! Si, si, je vous assure ! C'est plus difficile de tenir le stéthoscope ! C'est aussi plus difficile de palper un abdomen ! Et puis, c'est vrai quoi, ça fait mal, les deux mains cassées !

Moi, je ne vous l'ai pas dit, mais ça m'arrive souvent d'être agressé. Verbalement. Au téléphone, en salle d'attente, dans le cabinet. J'ai déjà déposé plaintes plusieurs fois contre des patients qui confondent "médecine gratuite" et "médecin paillasson". Maintenant je ne dépose plus de plaintes. Pas le temps. Mais la violence, elle, est là tout le temps et je vais même vous avouer un truc, dont j'ai un peu honte : certains vendredi soir, je suis content de fermer la porte. Je suis soulagé d'avoir encore mes deux mains et qu'aucun patient n'ait osé passé le cap de "je traite le Doc de gros con" à "je traite le Doc de gros con APRÈS lui avoir cassé les deux mains !"

Même que, je sais pas si je peux dire ça à 31 ans, mais j'ai des moments, le vendredi soir, lorsque je sors du cabinet, où je crois que ma maman pourrait venir me chercher comme avant, à la sortie de l'école. Elle me prendrait dans les bras et me dirait que tout va bien, que tout ça est un jeu, que la vraie vie n'est jamais si violente, ni si dure, que le cynisme est une impasse et que les humains ne se font pas tant de mal entre eux.  

Je crois que ce serait le plus beau moment de ma semaine."


Un jeune médecin explique pourquoi avec ses... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page