By jeanmarcmorandini.com
Santé

En phase terminale, Anita Moorjani va pourtant guérir de son cancer-Elle témoigne !


0

Elle devait mourir le 2 février 2006. Guérie spontanément en 24 heures à la suite d’une NDE, son histoire a fait le tour du monde.

Anita Moorjani aurait dû mourir d’un cancer. En phase terminal, elle tombe dans le coma, ses organes cesse de fonctionner les uns après les autres. Les médecins annoncent à sa famille qu'il ne lui reste que quelques heures à vivre. Après avoir vécu une NDE (Near death experience, expérience aux frontières de la mort), elle revient à la vie totalement guérie. Interview.

Lorsque vous êtes sortie du coma, était ce comme une renaissance ?

Oui absolument, il s'agit d'une renaissance. Je considère le jour où je suis sortie du coma comme le début de ma nouvelle vie.

Vous avez écrit que vous avez ressenti aucun attachement à votre corps, que vous avez vu votre père et des gens décédés votre papa vous a dit votre temps n'était pas venu? Avez-vous choisi de "retourner dans votre corps"?

Lorsque durant mon NDE (Expérience de mort imminente), mon père m'a dit que mon heure n'était pas encore venue, au début, je ne voulais surtout pas retourner dans mon corps. Je voulais vraiment restée là où j'étais car j’y étais bien. Mais mon père m'a dit que je n'avais pas atteint mon but, que je n'avais pas terminé tout ce que j'avais à faire. Il m'a dit aussi que j'avais suffisamment souffert et que je pouvais retourner vivre ma vie sans crainte. C'est alors que j'ai décidé de revenir dans mon corps et le monde physique.

 

Les avez vous revu depuis ?

Depuis que je suis revenue dans mon corps, je sens que je suis guidée, à la fois entourée par mon père et d'autres formes de présences.


Pensez vous qu'à travers la maladie, le corps vous a envoyé un message ?

Oui absolument. Je crois fermement que ce que nous appelons "maladie" est une manière pour notre corps de communiquer avec nous. Notre corps est évidemment très intelligent et la maladie n'est pas ce que nous pensons. Ce n'est pas quelque chose contre laquelle on doit se battre. Il s'agit d'apprendre à écouter notre corps et non pas de tout faire pour empêcher notre corps de s'exprimer.

Qu'en est-il du combat contre la maladie ? 

La meilleure façon de faire face à la maladie est de se relier à son corps et de l'écouter.

 

Comment pouvons nous exprimer ce que nous sommes ?

Nous devenons qui nous sommes vraiment en étant toujours honnête avec soi, en écoutant son cœur et en faisant des choses qui nous apportent de la joie.

 

Êtes vous devenue plus tolérante ?

Oui, si vous suivez votre cœur et ce qui vous apporte de la joie, alors vous êtes tout simplement plus heureux, vous devenez plus tolérant et vous acceptez davantage ce que font les autres, même si vous n'êtes pas d'accord avec eux ou ce qu'ils font.

Pensez vous que le problème est que notre système de santé est plus axé sur nos maladies ?

Oui absolument. On ne nous enseigne jamais ce que signifie être en bonne santé. Nous sommes conditionnés à percevoir la santé par rapport à la maladie. Le point de départ est toujours la maladie. Tout est à l'envers.

 

Que pensez vous d' Octobre Rose ?

Je ne suis aucun de ces mouvements parce que je soutiens uniquement ce qui nous aide à prendre conscience de notre bien-être, de notre force, de notre pouvoir. Je ne veux pas soutenir des campagnes qui se concentrent uniquement sur la maladie. Nous devons chercher à augmenter notre bien-être en aidant les gens à comprendre ce qu'est le bien-être et comment le développer. Encore une fois, tout est à l'envers.

 

Qu'en est-il de la religion ?

Je ne suis pas religieuse parce que la mort transcende la religion. Je pense que les religions et les croyances ne sont pas un problème tant qu'elles ne répandent pas la peur. Mais beaucoup d'enseignements religieux propagent la peur en nous faisant croire, par exemple, que de mauvaises choses nous arrivent, que ce soit dans cette vie ou après cette vie, si on n'agit pas d'une certaine façon. Et je sais que toutes nos croyances basées sur la peur sont simplement fausses. Toutes croyances saines, qu'elles soient spirituelles ou religieuses, doivent nous libérer de la peur et nous amener à vivre la paix intérieure et l'amour – l'amour de soi, de la vie et de l'humanité toute entière. Tous les enseignements religieux qui vous font croire à l’enfer ou craindre dieu ne sont pas basés sur la vérité. Ils sont basés la peur et le contrôle.

 

Et de la nourriture ?

Manger sainement est important mais je pense qu’il ne faut pas devenir obsédé par cela. Tout comportement obsessionnel n’est pas sain en soi. Je pense que la vraie santé signifie nourrir un corps sain, un esprit sain et une âme saine.

 

Connaissez vous d'autres personnes comme vous ?

Non, personne n’est comme moi. Nous sommes tous uniques.

 

 

 

 


Atteinte d'un cancer, elle meurt juste après l... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page