By jeanmarcmorandini.com
Santé

Erreur médicale : Le CHU de Bordeaux condamné à verser une provision de 300.000 euros à une femme amputée de ses membres


0

Le CHU de Bordeaux condamné à verser une provision de 300.000 euros à une femme amputée de ses membres.

En 2011, Priscilla Dray, une Bordelaise âgée de 36 ans et maman de 3 enfants était entrée à l’hôpital pour subir une IVG rapporte le quotidien Sud Ouest. Rentrée à la maison, la jeune femme commence à avoir de la fièvre et à ressentir des douleurs. Elle retouren une première fois à l'hôpital. L’interne de garde des urgences pense à une endométrite, son stérilet lui est ôté.

La mère de famille rentre chez elle sans prescription médicale.

Le dimanche, elle est transférée aux urgences, mais l'infection n osocomiale,  un streptocoque, type A  a fait des ravages.

O n lui administre de l’antibiothérapie mais en vain.  Le diagnostic vital de la patiente est même engagé.

Les médecins vont la sauver mais ils ont dû l’amputer de ses deux pieds, son avant-bras droit et sa main gauche.

L'information judiciaire et les expertises ont engager la responsabilité du CHU de Bordeaux qui argue que  la pathologie, très rare, était extrêmement difficile à déceler, surtout en l'absence de signes infectieux.

Un argument que n'ont pas retenu les magistrats du tribunal administratif de Bordeaux. Pour eux, "aucun élément ne permet de limiter la part de responsabilité du CHU dans la survenance du dommage" indique France Soir.

 

 

 


Hospitalisée pour des calculs rénaux, elle sort... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.

Portrait de lala51
Vote: 
2

et encore elle aurait dû être indemnisée plus



Haut de la page