By jeanmarcmorandini.com
Santé

Patrick Cohen affirme que Sabrina Ali Benali n'ést pas interne à l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP),elle dément


0

Il y a quelques jours, une vidéo postée sur Youtube faisait le buzz sur les réseaux sociaux.

Sur celle-ci, une  interne poussait un coup de gueule  contre Marisol Touraine dans sa gestion de l'épidémie de grippe (voir son coup de gueule en cliquant  ICI  ).

Face au succès de la vidéo, la jeune femme a été invitée dans la matinale de France Inter et sur le plateau de "Quotidien" sur TMC.

Sauf que ce matin, Patrick Cohen a révélé que Sabrina Ali Benali n'était pas actuellement interne à l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP) comme elle le dit dans sa vidéo. 
"On a le sentiment de s'être un peu fait avoir par l'invitée d'hier matin de 7h50. Vous savez, la jeune interne militante du Parti de gauche, qui dénonce la grande misère de l'hôpital public dans des vidéos à plusieurs millions de vues", explique-t-il. 

Et d'ajouter : "On l'avait présentée comme une salariée de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris. En fait, non. Mea Culpa. Nous aurions dû vérifier".

Ensuite, le matinalier de la station publique a diffusé un entretien entre Nicolas Demorand et Martin Hirsch, le directeur de l'AP-HP qui évoquait cette interne dans "Le téléphone sonne".

"Elle n'est pas à l'AP-HP. Elle a été présentée comme une interne de l'AP-HP. Comme tous les internes, elle peut y passer. Elle y est de temps en temps, mais depuis son semestre, elle n'y est pas. Là, elle est dans un hôpital privé à but non-lucratif [qui n'a pas de service d'urgences, ndlr], qui est tout à fait respectable".

Martin Hirsch a tenu à rappeler que "pour défendre l'hôpital public, il n'y a pas besoin d'inventer, de mettre en scène des difficultés ou pas besoin de scénariser ce genre de choses". 

Dans une vidéo postée sur son compte Facebook  , Sabrina Ali Benali a tenu à mettre les choses au clair.

"Je veux préciser à vous et à monsieur Hirsch, qui, apparemment, au lieu de répondre sur le fond quand on manque de moyens dans les hôpitaux, préfère tenter de me discréditer", explique-t-elle.

Et d'ajouter : "Durant notre internat, on change d'hôpitaux tous les six mois. L'hôpital dans lequel je travaille actuellement est bien une structure affiliée pour les internes à l'assistance publique des hôpitaux de Paris". 

L'interne a ensuite présenté une fiche de paie (voir ci dessous) pour le mois de décembre dernier sur laquelle on peut découvrir la mention "Assistance Publique des Hôpitaux de Paris".

L'interne a ensuite présenté une fiche de paie (voir ci dessous) pour le mois de décembre dernier sur laquelle on peut découvrir la mention "Assistance Publique des Hôpitaux de Paris".

.

.
Voici sa réponse postée sur sa page Facebook
. .

.

Ecoutez

.


La matinale de France Inter et "Quotidien" sur... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page