By jeanmarcmorandini.com
Santé

Des résidus de substances toxiques présents dans la majorité des couches-culottes selon 60 Millions de consommateurs


0

Des substances « à la toxicité suspectée ou avérée » ont été retrouvées en faible quantité dans la majorité des couches-culottes testées par le magazine 60 Millions de consommateurs. Sur douze références testées, y compris des produits étiquetés « écologiques », dix contiennent au moins un composant indésirable, déplore le mensuel dans son numéro de mardi 24 janvier.

Des composés organiques volatils (COV) irritants et neurotoxiques comme le toluène ou le styrène sont présents dans neuf des produits testés.

Un modèle, des couches Carrefour pourtant estampillées «Eco Planet», recèle en plus des traces de l'herbicide glyphosate, irritant et cancérigène probable, et d'hydrocarbures toxiques, les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), selon le magazine.

Carrefour a souligné que l'ensemble de ses couches «respect(ait) scrupuleusement la réglementation en vigueur».

Les «Baby Dry» de Pampers (marque de Procter & Gamble), de leur côté, contiennent des traces de deux autres pesticides classés cancérigènes possibles, ainsi que de dioxines et furanes, soupçonnés de perturber le système hormonal, selon l'analyse de 60 Millions de consommateurs.

Le mensuel 60 Millions de consommateurs reconnaît que ces substances sont présentes « à l’état de résidus » et « en dessous des seuils fixés par la réglementation », quand de tels seuils existent.

Mais, les nourrissons étant « particulièrement sensibles aux substances toxiques (…), le principe de précaution doit prévaloir ».  «Les bons résultats de deux marques de notre échantillonnage montrent que cet objectif est atteignable », assure le 60 Millions.

.


Des résidus de substances toxiques présents... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page