By jeanmarcmorandini.com
Santé

Une consommation élevée de charcuterie pourrait aggraver les symptômes de l'asthme


0

Selon une étude menée par des chercheurs de l 'Inserm , l'Institut français de la santé et de la recherche médicale, une consommation élevée de charcuterie pourrait aggraver les symptômes de l'asthme !

La consommation de charcuterie – récemment classée cancérogène par l’OMS – a déjà été associée à une augmentation du risque de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), mais son association avec l’asthme n’avais jamais été mise en évidence.

"Une consommation élevée de charcuterie a été associée de façon directe à une aggravation des symptômes de l'asthme, avec un risque accru de 76% pour ceux en mangent le plus", a précisé à l'AFP Zhen Li, la chercheuse qui a dirigé l'étude publiée le mois dernier dans la revue médicale Thorax.

La charcuterie contient des nitrites qui facilitent sa conservation tout en lui donnant sa couleur rose. Mais l'additif est suspecté de favoriser certains cancers digestifs et de jouer un rôle dans l'inflammation des voies respiratoires. Pour étudier l'impact de la charcuterie sur l'asthme, les chercheurs de l'Inserm ont suivi pendant 7 ans près d'un millier de personnes dont environ 400 étaient asthmatiques.

Au cours du suivi, 20% ont rapporté une aggravation de leurs symptômes d’asthme. Afin d’en comprendre les raisons, les chercheurs de l’Inserm se sont intéressés à leur régime alimentaire.

« Ces nouveaux résultats élargissent l’effet direct de l’alimentation sur l’asthme chez les adultes. Afin de préserver la santé respiratoire des populations, il conviendrait de mettre en place rapidement des messages de santé publique visant à limiter la consommation de charcuterie » explique Zhen Li principale coauteur de ces travaux.

 

 

 

 


La journée française d'allergie : 50 % de la... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page