By jeanmarcmorandini.com
Santé

Le médicament Dépakine et ses dérivés responsables d'au moins une malformation congénitale majeure chez 2150 à 4100 enfants depuis 50 ans


0

Selon une évaluation de l'ANSM, le médicament Dépakine et ses dérivés sont responsables d'au moins une malformation congénitale majeure chez 2150 à 4100 enfants depuis le début de leur commercialisation!

Dans son rapport, l'Agence française du médicament et de l'Assurance maladie précise que cette évaluation du nombre d'enfants atteints par ce médicament porte sur la période de commercialisation entre 1967 et 2016 de la Dépakine (valproate) et de ses dérivés avec lesquels les mères ont été traitées pendant la grossesse pour épilepsie ou troubles bipolaires.

"Nos données confirment sur une large population le caractère hautement tératogène [entraînant des malformations du fœtus] du valproate, tel qu’il est décrit dans la littérature", déclare Rosemary Dray-Spira, chef du pôle épidémiologique des produits de santé à l’ANSM, auprès du site du Monde

Et d'ajouter: "Ce qui est plus novateur, c’est que nous avons pu distinguer le niveau de risque selon l’indication : le risque est multiplié par quatre dans l’épilepsie, par deux dans la maladie bipolaire. Ceci s’explique probablement par un niveau d’exposition plus faible dans le deuxième cas, avec un arrêt plus précoce du traitement. "

" Nous avons observé pour certaines molécules des risques qui n’avaient pas été décrits jusque-là, ces résultats devront être confirmés dans d’autres études", a-t-elle précisé.


Dépakine un nouveau scandale sanitaire par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page