By jeanmarcmorandini.com
Sexe

Les femmes doivent-elles absolument chercher le Point G pour être heureuse en amour ?


0

Nos confrères, ou plutôt nos consoeurs de l'Express consacrent un grand article au Point G.

Entre mythe et réalité, tout a été dit sur cette zone qui déclencherait le plaisir absolu chez les femmes.

Le magazine écrit:

"Le terme de point G, employé pour la première fois en 1981 par le chercheur américain Frank Addiego, fait référence aux travaux pionniers du scientifique allemand Ersnt Gräfenberg dans les années 1950, et définit une zone du vagin qui, stimulée, mènerait à l'orgasme.

(...)

Selon Yves Ferroul, sexologue à la retraite et auteur de Le Secret des femmes: Voyage au coeur du plaisir et de la jouissance (éd. Odile Jacob, 2012), cette quête effrénée culpabilise les femmes:

"Certaines patientes lisent tellement d'articles sur le sujet qu'elles ressentent un malaise ou une anormalité à ne pas avoir trouvé le leur et ont l'impression de ne pas se connaître."

L'été dernier, des chercheurs italiens de l'université Tor Vergata à Rome révèlent l'existence d'une zone bien plus vaste nommée "complexe CUV" (clitoris, urètre, vagin) qui serait responsable de l'orgasme. Yves Ferroul partage cette thèse et explique l'érogénéité de cet endroit par la présence de bribes prostatiques: " Quand l'embryon se forme, des bases anatomiques semblables se développent chez les filles et les garçons. Après le stade de la différenciation sexuelle, des restes de prostate peuvent subsister entre la paroi vaginale et l'urètre.

A l'âge adulte, cette zone constituée de ces résidus peut être plus sensible chez certaines femmes."

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page