By jeanmarcmorandini.com
Psy

Psy - Un article du magazine Cosmopolitan affirmant que travailler nu serait bénéfique intrigue: Info ou intox ?


0

C'est un article publié par le site Cosmopolitan qui intrigue énormément.

Intitulé: Travaillez nu pour augmenter la productivité: L'expérience Californienne", il explique:

"Votre patron est toujours à la recherche d'un nouveau moyen pour augmenter la productivité ?

Proposez-lui les "Naked Friday", une journée pendant laquelle tous les employés travaillent nus, afin de réduire le stress et booster sa productivité !

Un journal en ligne à San Francisco aurait tenté l'expérience pendant un mois..."

Une expérience relayée également sur de nombreux site comme Zap Actu où on peut même lire le témoignage d'un employé:

"Je sais bien qu’on est à San Francisco, un des endroits les plus ouverts et les plus accueillants pour tout ce qui tourne autour de la nudité. Mais ce serait mentir que de dire que cette expérience a immédiatement provoqué un enthousiasme débordant chez tout le monde.

La réaction de la plupart des personnes à l’idée de se retrouver nus avec les collègues était plus qu’hésitante.

Mais ce lundi nous sommes tous venus au bureau un peu nerveux et curieux, c’était assez bizarre comme sentiment.

Nous nous sommes dévêtus avec beaucoup d’hésitation, très lentement comme pour repousser le moment fatidique, avec des petits rires gênés."

Un article que l'on retrouve de façon très sérieuse par exemple également dans 24 heures infos.

"Se sentir bien nu", avance Jean-Pol Laplanche, gestalt-thérapeute, sur Psychologie Magazine , c’est s’offrir le plaisir de se sentir vivant, d’exister pleinement, d’être en contact direct et total avec son corps et ses sens.

C’est aussi avoir accès à une autre dimension de soi-même, celle qui nous permet de retrouver une liberté archaïque, la liberté du bébé, du tout jeune enfant, qui, débarrassé de ses vêtements, vit le plaisir dans et par son corps, sans souci du regard des autres."

En fait après enquête, cette fameuse expérience Californienne n'était qu'un poisson d'avril monté par le magazine.

Jessica Saia, éditrice du magazine, a déclaré : "Le shooting photo lui-même était tellement amusant à faire que je crois que si on pouvait passer par dessus la gêne de tout le monde dans la vraie vie, ce serait une excellente idée."

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page