By jeanmarcmorandini.com
Santé

Conseils pratiques: Voici comment bien soigner une crise d'hémorroïdes !


0

Beaucoup plaisantent sur le sujet des hémorroïdes, mais une certitude, ce n'est pas grave dans la majorité des cas. !

Les causes sont diverses: chaleur, changement d’horaires et d’habitudes, alimentation épicée…

Contrairement à ce que l’on croit souvent, les hémorroïdes sont des structures anatomiques normales situées dans le canal anal. Elles sont formées de petits coussins vasculaires qui renforcent l’étanchéité de ce dernier.

Quand une thrombose (caillot), une inflammation ou une congestion apparaissent au sein de ces veines, on parle de crise hémorroïdaire.

Celle-ci est toujours bénigne, ce qui ne veut pas dire indolore…

La cause la plus courante d'hémorroïdes est le déploiement d'efforts importants pour expulser les selles.

Les hémorroïdes sont soit internes auquel cas elles se produisant à l'intérieur de l'anus, soit externes auquel cas elles se trouvent juste sous la peau au niveau de l'ouverture anale.

Elles peuvent également saillir de l'anus.

Les hémorroïdes se manifestent par des symptômes tels qu'un saignement rectal après être allé à la selle, une défécation douloureuse et des démangeaisons anales.

On différencie 2 sortes d’hémorroïdes :

* Les hémorroïdes internes se créent dans l’anus ou la partie inférieure du rectum.

Elles forment une petite excroissance.

On les distingue et classe selon leur stade d’évolution.

Si aucune mesure n’est prise pour en arrêter l’évolution, elles progressent d’un degré à l’autre.

◾1er degré : l’hémorroïde réside à l’intérieur de l’anus.

◾2ème degré : l’hémorroïde sort de l’anus au moment de la défécation, puis revient en position habituelle après.

◾3ème degré : il faut replacer l’hémorroïde manuellement après la défécation.

◾4ème degré : il n’est pas possible de la replacer.

* Les hémorroïdes externes se manifestent sous la peau à l’orifice de l’anus.

Elles causent parfois une enflure dans la région.

Elles sont plus douloureuses que les hémorroïdes internes, car elles ont plus de fibres nerveuses sensitives. I

l y a un risque plus important de formation d’un caillot de sang dans une veine dilatée pour les hémorroïdes internes.

« Si vous sentez une boule à l’extérieur de l’anus qui ne saigne pas et qui fait très mal, c’est probablement une thrombose.

Si vous n’avez aucun autre symptôme, notamment pas de fièvre, ce n’est pas grave, assure le Dr Godeberge au magazine Top Santé.

Le caillot se résorbera en quelques jours. »

Si vous y êtes sujet, prenez votre traitement habituel. Sinon, demandez au pharmacien une crème apaisante pour une application locale deux ou trois fois par jour.

Et luttez contre la constipation, qui entretiendrait le processus.

« N’oubliez pas de prendre des antalgiques, insiste le spécialiste, du paracétamol de préférence, jamais d’aspirine, qui peut faire saigner.

De son côté, Santé Magazine préconise des huiles essentielles.

"L’huile essentielle de lavande aspic a des propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes.

L’HE de cyprès a une action stimulante de la circulation veineuse (veinoconstrictive), elle est décongestionnante et anti-inflammatoire.

L'huile essentielle de menthe poivrée a aussi un effet vasoconstricteur et antalgique, procurant une sensation de froid qui calme la douleur."

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page