By jeanmarcmorandini.com
Santé

Alimentation : Découvrez le Top 7 des plats les plus dangereux au monde !


0

Si la France est le pays de la gastronomie, de nombreux pays à travers le monde possèdent des plats qu’il faut absolument éviter !

Si vous êtes amené à voyager, soyez prudent en ce qui concerne certains plats locaux qui peuvent se révéler dangereux voir mortels !

Voici le TOP 7 des spécialités culinaires les plus dangereuses au monde.

1. Le fugu, appelé poisson-globe : Il est truffé de tétrodotoxine, un poison qui s'attaque au système nerveux et cause une paralysie progressive jusqu'à la mort dans un délai de 4 à 6 heures. Pour lutter contre les accidents, l'État japonais délivre une licence autorisant à préparer ce plat et à le servir dans un restaurant.

2. Le poulpe vivant : Ce plat appelé le sannakji est une tradition culinaire en Corée du Sud ! Les poulpes les plus coriaces ne se laissent malheureusement pas ingérer sans résistance et restent parfois accrochés dans la gorge. Ainsi, le sannakji serait responsable en moyenne de 6 décès par étouffement chaque année.

3. Le Coprin noir d'encre : C’est un champignon commun inoffensif. Cependant, s'il est consommé avec de l'alcool, il peut provoquer un malaise, des vomissements, ou encore une tachycardie !

4. Le casu marzu, fromage italien de Sardaigne : Ce fromage est infesté de larves introduites durant sa maturation. Elles permettent une fermentation différente du fromage qui devient alors beaucoup plus mou, et un liquide s'en écoule. Mais certains biologistes estiment que cette spécialité culinaire est dangereuse pour la santé : certaines larves pourraient résister aux sucs gastriques et s'installer dans l'intestin, causant notamment maux de ventre, vomissements et diarrhées sanglantes.

5. La chair de requin : Elle contient une forte concentration d'acide urique qui agit comme un véritable poison pour l'homme. Pour pallier ce problème, les Islandais ont mis au point une méthode infaillible et créé un plat hors du commun, le Hákarl. Vidé et découpé, le requin est enfoui dans le sol pour environ 6 mois, puis séché à l'air libre durant 2 à 4 mois. Ainsi, la chair pourrit, ce qui permet d'éliminer l'acide urique. Le requin est ensuite découpé en petit dés et servis à table.

6. Le manioc, une plante-racine tropicale cultivée en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie : Très utilisé, cet aliment n'en est pas moins très dangereux s'il n'est pas cuisiné correctement : il contient du glycoside cyanogène. Heureusement, cuire le manioc à ébullition réduit la teneur en glycoside cyanogène jusqu'à des niveaux non toxiques.

7. La grenouille-taureau : C’est un plat traditionnel en Namibie. Malheureusement, certaines parties de cette grenouille peuvent s’avérer très dangereuses et causer des insuffisances rénales.

Source : Sciences & Avenir 

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page