By jeanmarcmorandini.com
Forme

Les Franciliens qui prennent le métro ou le train sont les champions de la marche à pied en France


0

Dans un communiqué de presse, la SNCF et la société WITHINGS ont dévoilé une étude sur les transports et l'activité physique des franciliens. Cette étude est le résultat d’une association inédite entre une entreprise publique, SNCF, une start-up française spécialiste des objets connectés en santé et la recherche médicale, avec le Pr. Jean-Michel Oppert, spécialiste de la nutrition, de l’obésité et de l’activité physique à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière.

Ensemble, ils ont initié cette consultation pour mieux comprendre l’impact des transports sur l’activité physique et la santé.  Un défi,  «Marches en ligne» , a permis de récolter des données sur les voyages des Franciliens.  

LES FRANCILIENS SONT PARMI LES PLUS ACTIFS DE FRANCE

Plus de 8 000 personnes ont répondu à cette étude et les résultats révèlent qu’à choisir entre transports motorisés, ceux qui prennent le train ou le métro font en moyenne 1 000 pas de plus par jour que les automobilistes, avec respectivement 7 900 contre 7 000 pas par jour. Les transports en commun offrent plus d’occasion de marcher. Par exemple, ceux qui privilégient les escaliers aux escalators font 1 200 pas de plus par jour. Cependant, l’ensemble des utilisateurs des différents modes de transport se situe en moyenne endeçà des 10 000 pas quotidiens recommandés par l’OMS.

Quel que soit le mode de transport, les Franciliens sont parmi les plus actifs de France, avec seulement 20% de personnes sédentaires contre 25% en moyenne. "L 'activité physique est reconnue comme un facteur majeur du maintien d’un bon état de santé. Une activité physique régulière, et au moins modérée, permet en effet d'allonger la durée de vie, de diminuer la survenue des maladies cardiovasculaires, du diabète et de certains cancers fréquents comme le cancer du côlon et le cancer du sein, en plus de ses effets psychologiques bénéfiques", commente le professeur Oppert, spécialiste de la nutrition, de l'obésité et de l'activité physique.

Par ailleurs, les voyageurs résidant à Paris intra-muros marchent en moyenne 1 000 pas de plus par jour que ceux qui habitent en banlieue. De même, les Parisiens s’estiment en meilleur santé, font plus de sport, et ont un IMC en moyenne plus faible. Il faut d’abord prendre conscience de sa sédentarité pour adopter les bonnes pratiques. Dans cette perspective, l’étude a été l’occasion de sensibiliser plus de 6000 Franciliens aux bienfaits de l’activité physique, en les faisant participer à un grand défi public avec des objets connectés. Sortir une station plus tôt, déposer ses enfants à pied à l’école, marcher après les repas le soir ou à déjeuner, autant d’action simples à la portée de tous qui peuvent nous aider à rester en meilleure santé dans la durée.  

La marche représente 39% des déplacements quotidiens des Franciliens et 60% des accès à la gare se font à pied.

 "Il faut faire comprendre que prendre le train et préférer la mobilité partagée, c’est une façon de s’engager pour l’avenir de notre planète, de notre société et de chacun !"

 

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page