By jeanmarcmorandini.com
Santé

L'autohypnose : Un nouveau remède contre la douleur en entrant en contact avec l'inconscient


0

Dès le début du 20ème siècle, le Dr Johannes Heinrich Schultz employé cette méthode pour soigner les vétérans de la grande guerre de leurs problèmes psychiques. Il en a déduit un certain nombre de principes simples qu'il a rassemblés sous le nom de Trainig autogène (TAT) et qui permettent de provoquer ces instants de déconnexion, afin de favoriser la détente et la relaxation du corps et de l’esprit et de lutter contre le stress.

Dans un reportage diffusé sur France 2, Michèle Fanelli affirme s'être remise au jardinage dans sa maison de Bourgogne. Un plaisir qu'elle ne pouvait plus se permettre à cause d'une hernie discale douloureuse. "J'avais des brûlures dans le dos, des douleurs et des lancements comme des coups d'aiguille", explique Michèle.

Pour calmer la douleur, elle a tout essayé, piqûre et même morphine, jusqu'au jour, où elle a découvert l'autophypnose.  

Une fois installée pour sa séance d'autohypnose, elle se concentre sur un point fixe. Petit à petit, ses yeux se ferment et sa respiration est plus régulière. Son corps s'abandonne. Elle ne dort pas, mais voyage dans un endroit qu'elle choisit et où elle se sent bien. Le principe ? Dans le cerveau, il y a le conscient et l'inconscient. La démarche est d'entrer en contact avec l'inconscient pour le déprogrammer. Au bout de quelques minutes, elle est de retour. L'autohypnose, elle l'a apprise avec son médecin, spécialiste du mal de dos et aussi chirurgien. L'apprentissage se fait en deux ou trois séances. Il suffit ensuite de s'entraîner quotidiennement.


L'autohypnose : Un nouveau remède contre la... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page