By jeanmarcmorandini.com
Régime

Alimentation: Jean-Michel Cohen vous conseille pour faire du bien à votre corps et à votre porte-monnaie !


0

L’étiquetage des produits alimentaires ne cesse d’être modifié, comme celui des viandes qui vient d’être simplifié. 
Cependant comment s’y retrouver pour les produits transformés ?

De nombreux industriels font des efforts pour diminuer les additifs , comme les colorants et arômes artificiels, ou pour proposer des sucres de meilleure qualité, éviter les graisses hydrogénées sources de graisses dites « trans », et privilégient enfin les huiles contenant moins de graisses saturées, telles que l’huile de colza. 

Cependant, on retrouve encore en rayon des produits avec des listes d’ingrédients à rallonge comportant à la fois plusieurs d’additifs, amidon modifié, glutamate monosodique, sirop de glucose-fructose, colorants et autres conservateurs.

Votre premier réflexe doit alors être de vérifier que la liste des ingrédients corresponde à l'intitulé, sans quoi le plat serait peu satisfaisant tant au niveau de l'équilibre nutritionnel qu'au niveau du goût. Dans une recette de viande et petits légumes, la viande et les légumes doivent être majoritaires et donc arriver en tête de la liste.

La règle d’or est de préférer les produits dont la liste d’ingrédients est la plus courte possible, ce sont ceux qui se rapprocheront d’une recette maison.

Laissez en rayon les produits multipliant les additifs, ils peuvent apparaître sous la forme repérable E XXX, mais peuvent aussi être signalés sous leur nom complet. Vous les repérerez facilement, ce sont ceux qui ont des noms étranges ; demandez-vous si vous avez cet ingrédient dans votre cuisine ?

Reportez-vous ensuite au pavé nutritionnel et surveiller plus particulièrement les teneurs en sucre et en sel. Les industriels ont parfois tendance à abuser de ces exhausteurs de goût, agréable, naturel et peu coûteux alors qu'il est souhaitable de limiter leur consommation. Notamment pour les plats préparés, une quantité de 500 mg de sodium soit 1,2 g de sel pour 100 g semble une valeur honnête à ne pas dépasser. Pour le sucre ; si l’on prend l’exemple d’une tablette de chocolat ; le retrouver en tête de liste des ingrédients, vous indique qu’il est préférable de le laisser en rayon !

Du côté des produits « bio », la liste des ingrédients reste la plupart du temps plus acceptable que pour les autres produits de même gamme, beaucoup d’additifs n’étant pas autorisés pour être labélisés « AB ».

Apprenez via notre liste de courses à acheter des aliments de base, moins ils sont transformés et préparés, moins chers et meilleurs ils seront  !

Jean-Michel Cohen

 

 


Peut-on vivre sans sucre ajouté ? VIDÉO by morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page