By jeanmarcmorandini.com
Santé

Pourquoi les hommes sont plus susceptibles de mourir d'un cancer ?


0

Selon le Centre de recherche sur le cancer britannique,179.000 hommes développent la maladie contre 173.000 femmes chaque année.

Les chercheurs se sont basés sur une étude sur plus de 2.300 personnes atteintes de 15 cancers différents. Ils ont constaté que les hommes étaient plus susceptibles de retarder leur visite chez le médecin. 

Au total 44% des hommes souffrant d’un cancer de la prostate consultaient leurs médecins trois mois après l’apparition des symptômes contre seulement 9% chez les femmes atteintes d’un cancer du sein.

Les hommes ont 15% de fois plus de risques de développer un cancer, mais sont aussi 36% plus susceptibles d’en mourir que les femmes.

"Le mélanome malin est un cancer qui touche plus souvent les femmes mais les hommes en meurent plus," a déclaré le Dr John Chisholm.

Il y a plusieurs raisons à cela. Les hommes ne font pas attention aux symptômes du cancer comme les gonflements, une soudaine perte de poids ou des saignements. Les hommes ont aussi tendance à attendre avant de consulter par peur du diagnostic. Ils sont aussi moins familiers du système de santé.»

L’association de soutien Macmillan affirme que 50 pour cent des patients atteints de cancer nouvellement diagnostiqués ont des niveaux d'anxiété ou de dépression qui nuisent à leur qualité de vie. 

En 2013, une étude publiée dans le British Journal of Cancer a rapporté que huit hommes sur dix ne bénéficiaient pas du soutien nécessaire. «Tout est centré sur les femmes, les discussions sont toujours à propos de la perte de cheveux et de la fertilité après la maladie, a déclaré le Dr Goodhart. Les femmes se sentent plus à l’aise pour parler de leurs inquiétudes et elles acceptent d’être aidées. Pour les hommes, c’est différent. Les gens devraient leur donner la parole, ils pourraient plus facilement exprimer leurs sentiments et dire "Je n’ai pas le moral, je me sens vulnérable etc."»

Les avantages d'un soutien émotionnel pendant le traitement du cancer ne devraient pas être sous-estimés. 
Les premiers résultats d'une étude en cours publiés dans le Journal of Clinical Oncology en 2013 ont révélé que les personnes mariées ont tendance à vivre plus longtemps que les célibataires après le diagnostic d'un cancer -en raison en partie du soutien affectif  apporté par leur  partenaire. 




Cancer de la thyroïde : 80 % des personnes... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page