By jeanmarcmorandini.com
Santé

Don de moelle osseuse : un appel lancé aux hommes de moins de 40 ans dans le cadre de la semaine de mobilisation


0

L'Agence de la biomédecine lance un appel particulier aux hommes de moins de 40 ans dans le cadre de la semaine de mobilisation en faveur du don de moelle osseuse , qui aide à guérir des maladies graves du sang comme la leucémie. 

Lagence sanitaire indique que les greffons de moelle osseuse prélevés chez des hommes sont mieux tolérés par les patients et offrent de meilleures chances de succès.

Le fichier français ne compte que 35% de donneurs masculins, "recruter davantage d’hommes jeunes pour rééquilibrer le registre et offrir plus de possibilités de greffe aux patients reste donc une priorité en 2017 pour l’Agence de la biomédecine."

3 prélèvements sur 4 s’effectuent à partir du sang. Le reste des prélèvements relève d’une procédure chirurgicale simple au niveau de l’os postérieur du bassin. 
Un don de moelle osseuse se planifie entre 1 et 3 mois à l’avance.

 

 

 

Trois principes fondamentaux régissent le don de moelle osseuse en France : l’anonymat, le libre consentement, et la gratuité. Les personnes inscrites sur le registre France Greffe de Moelle, donneurs volontaires de moelle osseuse, s’engagent dans un acte accepté, anonyme et désintéressé.

La loi française rend l’anonymat obligatoire pour tous les dons de produit d’origine humaine (moelle osseuse, sang, organes, gamètes). Lorsqu’un don est réalisé, le donneur ne connaît pas la personne qui en bénéficiera, et réciproquement pour le receveur. Le donneur accepte donc de donner pour n’importe quel patient en France comme à l’étranger.

Lorsque le donneur est sollicité par le registre national pour un don de moelle osseuse, il doit se rendre au Tribunal de Grande Instance de son domicile afin de confirmer son consentement au don de moelle osseuse. Cette démarche permet de recueillir le libre accord du donneur pour le prélèvement ainsi que le fait qu’il ait été correctement informé de la procédure. Ce consentement reste révocable à tout moment.

Aucune rémunération n’est versée au donneur. Son don est gratuit. De son côté, l’établissement de santé qui réalise le prélèvement prend à sa charge les frais d’examens afférents au prélèvement, la totalité des frais d’hospitalisation, les frais de transport ainsi que, le cas échéant, l’indemnisation de la perte de rémunération subie par le donneur.

 

 

 

 


Leucémie : une fillette sauvée grâce à une... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page