By jeanmarcmorandini.com
Santé

Entrée à l’hôpital pour un état grippal, elle en sort amputée d’un bras et des deux jambes


0

Une canadienne qui pensait être grippée a dû être amputée des deux jambes et du bras droit après que les médecins aient constaté qu'elle souffrait d'une infection au streptocoque de type A également appelée bactérie mangeuse de chair.

Cari Kirkness raconte ses symptômes : « J’avais mal à la gorge, mal aux oreilles, un mal de tête et des douleurs musculaires. »

Trois jours plus tard, elle découvre une ecchymose sur son bras et décide de voir un médecin qui lui fait un prélèvement bactérien à la gorge et lui demande de « prendre son mal en patience », raconte-t-elle.

« J’avais d’immenses taches rouges et bordeaux tout le long de mon bras. Et la douleur a vraiment empiré dans la nuit », se souvient-elle.

Elle finit par se rendre aux urgences de l’Hôpital Victoria où un médecin lui diagnostique une « infection envahissante par le streptocoque du groupe A fasciite nécrosante ».

La jeune femme de 28 ans est transportée au Centre des sciences de la santé où les les chirurgiens l'ont amputé du bras droit ainsi que la partie inférieure de sa jambe gauche, où  les bactéries commençaient déjà à proliférer.

Après l’intervention chirurgicale, la mère de deux enfants a été placée sous assistance respiratoire. 

Le lendemain, les médecins ont remarqué des signes d’infection dans sa jambe droite.

Sa mère raconte que l'équipe médicale lui a demandé si elle voulait qu’ils amputent l’autre jambe de sa fille, ou si elle voulait « la laisser partir ». « Nous lui avons dit : "Non, amputez la jambe, nous choisissons la vie. Nous ne voulons pas qu’elle nous quitte" », relate t'elle dans les pages du quotidien Radio Canada Info.

Un mois après l'opération, Cari Kirkness espère bientôt quitter l’hôpital. «Je suis toujours avec mes "bébés", glisse-t-elle. Et j’ai encore un bras pour les embrasser, leur donner des câlins. Parce que les enfants, ils ont besoin de ça, des câlins de leur maman.» 

De 90 à 200 cas de fasciite nécrosante sont signalés chaque année au Canada,

 

 


Un garçon sur Tinder m'a affirmé «avoir... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page