By jeanmarcmorandini.com
Régime

Réseaux sociaux : Trois millions de jeunes adultes britanniques mettent leur santé future en danger


0

La National Osteoporosis Society a publié avertissement sur les « tendances alimentaires des réseaux sociaux» qui séparent les grands groupes alimentaires, comme les produits laitiers, le gluten et les sucres raffinés et qui pourraient mettre en péril la santé des jeunes.

L'ONS a sondé 2000 adultes âgés de 18 à 24 ans et a constaté que quatre sur dix ont déjà essayé un régime.

 20 pour cent d'entre eux avaient restreint leur consommation de produits laitiers, ce qui limite fortement leur apport en calcium. 

Ce groupe d'âge a également été le plus susceptible à recevoir ses informations nutritionnelles à travers les médias sociaux. 

NOS affirme que ces tendances alimentaires vont faire de cette génération une population qui risque de développer l'ostéoporose.

Le professeur Lanham-New craint que des pans entiers de jeunes adultes se mettent involontairement en danger en suivant ces tendances alimentaires : « Sans une action urgente prise pour encourager les jeunes adultes à intégrer tous les groupes alimentaires dans leur régime alimentaire, nous serons confrontés à un avenir où les os cassés deviendront simplement la « norme ». Nous savons que l' ostéoporose est une affection douloureuse et invalidante."

Le problème est que beaucoup de jeunes qui essaient ces régimes ne font pas leur recherche par le biais de sources fiables ou accréditées.

Ils se fient aux informations qui circulent sur internet et les applique sans consulter des sources professionnelles.

"Vous ne devriez pas manger trop se fier à ce que vous pouvez lire sur votre flux Twitter et Instagram, à moins que ce soit en provenance d'un professionnel agréé" indique Nikki Ostrower, qui a fondé NAO Nutrition 

Et de recommander la méditation, l'affirmation positive, le yoga, et bien sûr, les conseils d'un professionnel de la santé.

 


Manger cru, une nouvelle tendance qui se... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page