By jeanmarcmorandini.com
Sexe

Un documentaire israélien brise le tabou de la masturbation masculine chez les juifs ultra-orthodoxes


0

Un récent documentaire israélien brise le tabou de la masturbation masculine chez les juifs ultra-orthodoxes en explorant le combat qu'ils doivent livrer pour se conformer à ce précepte biblique: "Tu ne répandras pas ta semence en vain".

A l'origine du film "Sperme sacré", les inquiétudes d'un père, le réalisateur lui-même, qui ne sait pas comment aborder le sujet, et la sexualité en général, avec son fils de 10 ans. Ori Gruder, 44 ans et père de six enfants, n'est devenu religieux qu'à 30 ans.

Grâce à sa connaissance des deux mondes - laïc et religieux - il présente de façon accessible au grand public les tactiques développées par le judaïsme orthodoxe pour que les hommes résistent à leurs pulsions (le film n'évoque pas la question pour les femmes).

Chez les juifs orthodoxes, la Halacha (loi juive) règle toute la vie quotidienne, de l'alimentation à l'habillement.

Elle encadre aussi la vie intime, interdisant les relations sexuelles avant le mariage, car seul le sexe destiné à la procréation est considéré comme un commandement de Dieu.

Le documentaire détaille les précautions prises par les religieux pour éviter d'être stimulés, telle l'interdiction de regarder les femmes.

Un des rabbins interrogés explique comment les jeunes garçons apprennent à uriner sans toucher leur sexe et comment, à partir de 13 ans, ils portent, en guise de sous-vêtement, un large short spécialement conçu pour uriner sans se toucher.

Si, malgré ces précautions, les adolescents ont une érection, voici les remèdes préconisés dans le film par le rabbin Yisrael Aharon Itzkovitch: "Enfoncer les ongles dans les jambes, se tenir sur la pointe des pieds, se livrer à des exercices de relaxation (...) respirer à fond, faire des sauts sur place et marcher rapidement".

Le film a été tourné principalement en Israël, où environ 11% des 8 millions d'habitants passent pour ultra-orthodoxes, et partiellement en Ukraine.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page