By jeanmarcmorandini.com
Santé

Pour la première fois en Europe, un patient a bénéficié de la greffe d'un cœur qui avait cessé de battre


0

Pour la première fois en Europe, un patient a bénéficié de la greffe d'un cœur qui avait cessé de battre, rapporte la BBC .

La transplantation a été réalisée au Papworth Hospital  de Cambridge.

Jusqu'ici, il était impossible de faire don d'un cœur qui avait cessé de battre, car le muscle se détériore très vite.

Pendant longtemps, les organes greffés émanaient uniquement de patients décédés de mort encéphalique (absence totale et définitive d'activité cérébrale), limitant le nombre de donneurs potentiels.

Mais depuis quelques années, les autorités de plusieurs pays ont autorisé le prélèvement sur des patients décédés d'un arrêt cardiaque.

Mais ce nouveau protocole permet de "redémarrer" l'organe cinq minutes après la mort, en le perfusant avec du sang et des nutriments à température corporelle.

L'organe est ensuite transféré dans une machine spécialement conçue, où il continue de battre et d'être alimenté pendant trois heures, permettant le transport.

Cette prouesse médicale suscite de nouveaux espoirs chez les demandeurs, lesquels doivent parfois atteindre trois ans pour bénéficier d'une greffe du cœur.

Inédites jusqu'ici sur le continent, de telles opérations similaires ont déjà été réalisées l'an passé en Australie.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.

Portrait de kookiePortrait de kookie
Vote: 
3

Le cœur est "récupéré" 5 minutes après la mort du donneur ! c'est court et ça pose question sur les donneurs éligibles : à priori, l'infarctus est exclus je suppose.



Haut de la page