By jeanmarcmorandini.com
Santé

La France examine l'élargissement du dépistage néonatal à une trentaine de maladies !


0

Le dépistage néonatal existe depuis 1972 en France.

Au début, juste une seule maladie était concernée, mais les choses ont depuis changé.

Aujourd'hui, un dépistage néonatal couvre quatre autres maladies.

Pour se faire, un petit prélèvement de sang est effectué sur le talon du bébé puis des tests sont réalisés.

La phénylcétonurie était la maladie prise en compte au départ, une maladie qui entraine des retards mentaux si elle n'est pas traitée assez tôt.

Mais ce dépistage néonatal couvrant quatre maladies témoignent de tous les efforts qui restent à faire par les autorités françaises du domaine de la santé.

Ségolène Aymé, médecin généticienne et directrice de recherche de l'INSERM s'est exprimée.

Selon ses constatations, beaucoup d'autres Etats en Europe vont jusqu'à 29 maladies pour le dépistage néonatal contrairement aux 4 de la France.

Pour elle, il faudrait que la France s'adapte au reste de l'Europe.

Problème, dans l'hexagone, il faut que la dite maladie touche un grand nombre puis que le test soit performant, traitable, que le traitement ait une utilité clinique.

Les autorités françaises prévoient très bientôt une hausse du nombre de maladies concernées par le dépistage néonatal.

Un nombre de 30 maladies est envisagé mais le dossier n'en est qu'à son début.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page