By jeanmarcmorandini.com
Santé

La drogue des djihadistes est le captagon. Décryptage.


0

Selon le journal anglais Daily Mail, les survivants de l'attentat sur la plage de l'hôtel de Sousse en Tunisie le 28 juin 2015 ont rapporté que Seifeddine Rezgui, le terroriste, souriait et riait alors qu’il venait de commettre un massacre.

L’autopsie du tueur aurait prouvé qu’il était sous l’emprise d’une drogue ce qui aurait eu pour effet qu'il ne comprenne pas ce qu’il était en train de faire.

Cette drogue est le captagon (aussi appelé fénétylline ou fénéthylline).

Concrètement, il s’agit d’un stimulant de la famille des amphétamines qui comprend aussi la métamphétamine, l'ecstasy et la methcathinone.

Elle a été classée sous contrôle international de l'OMS en 1986.

Interrogé au sujet de cette drogue, le médecin spécialiste des addictions et Président de SOS Addictions William Lowenstein a confié :

" Comme tous les neuroexcitants, cette molécule entraîne une résistance à la fatigue et donne l'impression à celui qui la prend qu'il n'a plus de limites. Il est deshinibé et devient capable de passer à l'acte sans crainte de la réaction des autres qui n'existent même plus pour lui ".

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page