By jeanmarcmorandini.com
Santé

Menacés, les allergologues risquent de disparaître. Comment les allergies vont-elles être diagnostiquées ?


0

Alors que la France compte 20 millions d’allergiques, on apprend qu’un décret visant à ne pas reconnaître la spécialité d’allergologue doit être signé. Ce décret provoque la colère des allergologues qui exercent en France et qui soignent nos allergies...

Il devrait être signé aujourd'hui dans le cadre de la réforme des études médicales.

Pourtant on estime à 20 millions, le nombre de personnes allergiques en France et l'OMS prédit qu'une personne sur 2 sera allergique d'ici 35 ans.

Quant aux allergies alimentaires elles touchent 8% des enfants.

Aujourd'hui pour être allergologue il faut avoir son diplôme de médecin généraliste, c'est à dire 7 ans d’études puis deux ans de formation délivrée sous la forme d'un certificat.

Cela fait des années que les allergologues étaient mobilisés pour que leur spécialité soit reconnue au même titre que les dermatologues ou les cardiologues.

C'est à dire 4 ans d'études en plus des 7 ans de médecine générale, 4 années consacrées à l'allergologie et à l'immunologie.

Interrogée par Le Parisien et sur Europe1 dans le Grand Direct de la Santé, le Dr Isabelle Bossé, allergologue et présidente du Syndicat Français des Allergologues s’étonne de ce décret car sa spécialité est « reconnue dans 15 pays de l’union européenne ».

Elle s’inquiète également pour les patients.

Elle explique « Alors que l’Allergologie devient de plus en plus complexe à diagnostiquer et traiter, il n’y a actuellement aucun complexe hospitalier de référence en allergologie et très peu de recherche clinique... Quid des patients qui erreront pour certains d’un spécialiste à un autre et doivent déjà aujourd’hui patienter six mois pour un rendez-vous ?  »

Alors oui c'est vrai qu'un pneumologue peut traiter un asthme et un dermatologue peut traiter un eczéma pour les allergologues abolir d'un trait cette spécialité dans les études médecine revient à l'éradiquer complètement.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page