By jeanmarcmorandini.com
Santé

Automédication : Comment ne pas finir aux urgences ? Voici les précautions à prendre. Vidéo.


0

L’automédication est de plus en plus pratiquée en France...

Aujourd’hui de nombreuses personnes se soignent grâce aux plantes ou avec certains médicaments sans même se déplacer chez leur médecin...

S elon la définition se l’ OMS , " l’automédication consiste pour les patients à soigner certaines maladies grâce à des médicaments autorisés, accessibles sans ordonnance, sûrs et efficaces dans les conditions d’utilisation indiquées ."

Près de 85% des français recourent aux médicaments sans ordonnance cependant tous les maux ne méritent pas une consultation médicale et il est souvent légitime de vouloir gagner du temps en se soignant par soi-même.

Il faut avoir conscience que l’automédication n’est en rien une démarche banale et doit être justifiée car la prise d’un médicament n’est pas un acte anodin.

En cas de doute, le pharmacien d’officine doit accompagner le patient et répondre à ses questions.

Le conseil pharmaceutique peut empêcher une automédication injustifiée. Comme il y a souvent une « sur-prescription » de médicaments, et comme les laboratoires conditionnent les médicaments dans des boîtes qui contiennent parfois plus qu’un traitement, l’usager peut se constituer un stock.

La tentation est alors forte de se « servir » dans la pharmacie familiale pour guérir un symptôme déjà connu, et d’utiliser des médicaments loin d’être anodins comme des anxiolytiques, des antibiotiques ou des anti-inflammatoires.

Il s’agit d’un mésusage fréquent qu’il faut absolument bannir comme l’explique le Dr Gérald Kierzek, urgentiste, sur Europe1 .

Regardez.


Automédication : Comment ne pas finir aux... par Europe1fr

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page