By jeanmarcmorandini.com
Santé

Un ver solitaire transmet un cancer à un homme... De quoi s'agit-il ?


0

Des médecins ont découvert que des cellules cancéreuses d'un ver solitaire ont été transmises à un homme dont l'intestin grêle était infecté par ce parasite.

Le ver solitaire se développe dans l’intestin grêle humain où il peut vivre 30 à 40 ans, en provoquant parfois des troubles.

Il est de forme plate et segmentée, présentant l’aspect d’un ruban, pouvant mesurer jusqu’à 10 mètres de long à taille adulte.

«Nous avons été surpris de découvrir qu'un ver solitaire se trouvant dans l'intestin d'un homme et qui a développé un cancer, l'a transmis à cette personne qui a développé des tumeurs», a expliqué Atis Muehlenbachs, un pathologiste des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies, co-auteurs de cette étude publiée mercredi dans le New England Journal of Medicine.

C'est le premier cas connu, jugé très rare par les scientifiques bien le ver solitaire est le parasite le plus fréquent chez les humains, infectant jusqu'à 75 millions de personnes dans le monde surtout dans les pays en développement et le plus souvent des enfants.

A noter qu’il n'y a généralement pas de symptôme qui permettent de signaler sa présence si ce n’est la découverte de morceaux du corps du ver expulsés par l’anus dans les sous-vêtements, les selles ou encore les draps...

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page