By jeanmarcmorandini.com
Santé

Cancer du sein: Un pansement pour prévenir les réactions cutanées liées au traitement par radiothérapie


0

Une récente étude comparative, menée par le Docteur Herst du département de radiothérapie et d’oncologie du Centre Hospitalier Universitaire de l’Otago à Wellington en Nouvelle-Zélande a démontré que l’utilisation du pansement Mepitel Film en prévention, prévient les réactions cutanées secondaires à la radiothérapie et en réduit la sévérité de 92% lorsqu’elles apparaissent. Une évolution majeure qui améliore significativement le confort du patient et l’efficacité des traitements.  Les réactions cutanées secondaires à la radiothérapie son un frein réel à la poursuite des traitements.

26 séances, à raison d’une séance par jour, 5 jours par semaine, pendant 5 semaines, tel est le rythme moyen subi par une patiente atteinte du cancer du sein traitée par radiothérapie. Un rythme soutenu qui va générer, pour 90% des patientes, des réactions cutanées variables, allant de la rougeur simple à la nécrose cutanée. Ces réactions cutanées peuvent provoquer, selon le degré d’intensité, un arrêt prématuré du traitement et retarder le processus de guérison. Jusqu’à aujourd’hui, les patientes suivaient des conseils de prévention mais ne bénéficiaient pas de solution réelle et efficace pour prévenir l’apparition de ces réactions cutanées.

Le pansement permet de maintenir un milieu humide optimal mais également de garantir un retrait atraumatique et indolore pour le patient. Ces qualités innovantes ont interpellé le Docteur Herst.  Le médecin initie alors une étude clinique comparée, où Mepitel Film, détourné de son usage habituel de fixation, est appliqué en prévention des réactions cutanées secondaires à la radiothérapie.

78 patients atteints d’un cancer du sein vont alors tester ce nouvel usage. Pour chacun d’entre eux, la zone à irradier est divisée en deux parties distinctes : sur l’une, une crème hydratante est appliquée et sur l’autre Mepitel Film est posé.

Au bout de 4 semaines d’étude, les résultats sont édifiants : utilisé en prévention, il prévient l’apparition des réactions cutanées radio-induites et diminue de 92% la sévérité lorsqu’elles apparaissent.

«Ces résultats représentent une avancée majeure pour les patients. Ceux-ci ont ressenti moins

de douleurs et de démangeaisons. Par ailleurs, il permet d’optimiser le processus de guérison», conclut le Docteur Herst.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page