By jeanmarcmorandini.com
Santé

SIDA: «Quand des célébrités se «outent», elles participent au moins à court terme à la sensibilisation du public au VIH-sida.»


0

Dans un entretien accordé au Matin.ch, Daniel Seiler, directeur de l’Aide suisse contre le sida indique que lorsque les stars parlent ouvertement de leur contamination par le SIDA est un acte qu’il faut saluer. «Quand des célébrités se «outent», elles participent au moins à court terme à la sensibilisation du public au VIH-sida.Mais un grand nombre d’entre elles, poursuit Daniel Seiler, sont encore discriminées et stigmatisées. Un outing doit être mûrement réfléchi.» Récemment, l’acteur Charlie Sheen qui s’était rendu compte de sa séropositivité en 2011a été poussé à passer aux aveux. La presse allait dévoilait, sans le nommer, l’existence d’un membre du showbiz qui contaminerait ses partenaires Depuis une décennie, grâce aux nouvelles thérapies et aux campagnes de sensibilisation, les personnes infectées osent en parler plus librement. Pour sa défense, Charlie Sheen a fait savoir qu'il avait prévenu toutes les personnes concernées et qu'il était "impossible" qu'il ait transmis le virus à l'une de ses partenaires. Il est le père de deux filles qu'il a eu avec son ex-femme, l'actrice  Denise Richards . "Avec cette interview, j'espère que d'autres séropositifs assumeront leur condition et qu'ils remercieront Charlie de leur avoir une porte." .Freddie Mercury aurait préféré garder son son sida secret mais il l'a révélé avant de mourir précise le quotidien suiise qui revient sur le courage du Basketteur Magic Johnson. Ce dernier découvre la présence du VIH dans son corps après la visite médicale qui précède la saison de basket 1991-1992 et dévoile sa séropositivité en novembre 1991. De plus il s’autoproclame «ambassadeur pour la prévention contre le sida», publie deux livres sur la question, et vient de proposer son aide à Charlie Sheen. Charlotte Valandrey, a appris sa séropositivité alors qu’elle n’avait que 17 ans. "Je ne me suis pas méfiée de l'amour. J'ai été insouciante, comme les filles de mon âge […]. Je ne savais rien du sida*, à part les trucs entendus à la télé : la cible, c'étaient les homos, les toxicos. Je ne me sentais pas concernée", a-t-elle raconté au magazine L’Express en 2005. Rappelons que le sida, grâce aux nouvelles thérapies, est considéré aujourd’hui comme une maladie chronique mais les malades sont encore stigmatisé.

Richard Cross, coach vocal de feu l'émission Star Academy, confie le 25 septembre 2013 au magazine Ici Paris être porteur du virus du Sida depuis 34 ans. C'est en 1979 que le virus le contamine mais il ne le sait pas encore. Il fait un test 3 ans plus tard, après avoir appris le décès d'un de ses ex-partenaires dont il découvre par les parents qu'il était porteur du Sida. Le test est positif. "J’ai 27 ans, je mène la revue du Moulin rouge à Paris. J’ai une vie intense et passionnante. C’est un choc !". Rappelons que le sida est aujourd’hui une maladie chronique dont les malades sont encore stigmatisés.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page