By jeanmarcmorandini.com
Psy

Le jeu vidéo à haute dose agit «comme un antidépresseur» et peu devenir addictif si l'enfant joue en réseau


0

Les parents sont souvent inquiets de voir leur ado passer des heures devant sa console ou des jeux en ligne. Selon l'IFAC, le caractère addictif et addictogène de l'usage des jeux vidéo concernent essentiellement les jeux en réseau sur Internet et plus particulièrement les MMORPG (Massevely Multiplayer Online Role Playing Game – Jeux de rôle massivement multi-joueurs).

Des études ont montré que des joueurs excessifs de jeux vidéo (plus de 30 heures par semaine) pouvaient en être « addict ». Cette véritable addiction aux jeux vidéo ne concerne qu'une faible proportion de joueurs. Les études épidémiologiques dans le domaine des jeux vidéo et plus largement de l'usage d'Internet sont très peu nombreuses.  Deux études, l'une menée par l'américain Douglas Gentile (Gentile et al. 2009) sur des adolescents de 8 à 18 ans a montré que 8,5 % des jeunes présentaient des symptômes d'addiction aux jeux vidéo.  Le Dr Philippe Stephan, du CHUV, interrogé par le matin.ch relativise: «Même si un jeune voue une véritable passion pour les jeux vidéo, ce phénomène ne relève pas d’une addiction. Il n’y a pas de substance addictogène stimulant des zones précises du cerveau – le circuit de la récompense – comme c’est le cas avec de l’héroïne, par exemple.» Quand le jeune se sent valorisé et gratifié, il y a problème «Dans un tel cas, le jeu est utilisé comme un antidépresseur, mais encore une fois il ne s’agit pas d’addiction. On ne connaît pas de décès pour y avoir trop joué», précise le Dr Stephan. 

Les parents éprouvent des difficultés à contrôler les temps de jeux de leurs enfants. Il est important qu'ils s'y intéressent souligne l 'institut fédératif des addictions . "Cette connaissance des jeux vidéo leur permettra de limiter leurs angoisses. Ils pourront aussi choisir les jeux vidéo les mieux adaptés selon l'âge de leurs enfants. Enfin, mieux informés, ils décideront quelles sont les limites qui protègeront leur enfant. " A noter qu'une revue est à votre disposition pour vous aider.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page