By jeanmarcmorandini.com
Santé

Une nouvelle étude vient de prouver que l’allergie au footing existe !


0

Une nouvelle étude vient de prouver que l’allergie au footing existe à cause du gène ADGRE2.   La vibration provoque une éruption cutanée temporaire, en favorisant la libération de substances chimiques inflammatoires à partir des mastocytes du système immunitaire.

Des scientifiques du National Institutes of Health (aux États-Unis) affirment que cela déclenche des réactions similaires à des allergies traditionnelles. 

Ainsi, courir, taper des mains ou même prendre un bus peut causer des éruptions cutanées temporaires aux personnes atteintes par cette maladie rare.  

En étudiant les familles touchées, les chercheurs ont découvert comment les vibrations favorisent la libération de produits chimiques inflammatoires provenant des mastocytes.

Ces dernières libèrent ainsi de l’histamine dans le sang qui sert de « signal d’alarme » au  système immunitaire  qui se traduit par de l’urticaire, des rougeurs, des  maux de tête  ou des troubles de la vision.

Les chercheurs ont étudié le cas de trois familles dans lesquelles plusieurs générations ont souffert de la maladie.

 Les résultats ont montré que les niveaux d’histamine augmentaient dramatiquement quand les mastocytes répondaient à la vibration chez les patients, et chutaient après environ une heure.

Une augmentation du tryptase a également été observé sur la peau autour des inflammations. « Notamment, nous avons également observé une légère augmentation dans le sang des niveaux d’histamine et une légère libération de tryptase depuis les mastocytes de la peau des individus non-malades exposés à la vibration, a commenté l’auteur de l’étude  du National Institute of Allergy and Infectious Diseases’ Laboratory of Allergic Diseases, rapporte le  Daily Mail

"La vibration provoque une éruption cutanée temporaire, en favorisant la libération de substances chimiques inflammatoires à partir des mastocytes du système immunitaire  Cela suggère qu’une réponse normale à la vibration, qui ne cause pas de symptômes chez la plupart des gens, est exagérée chez nos patients qui ont cette forme génétique de l’urticaire vibratoire. "

Le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses, a déclaré: «L'étude de maladies rares telles que l'urticaire vibratoire peut donner des informations importantes sur la façon dont les fonctions du système immunitaire réagissent à certains facteurs en produisant des symptômes d'allergie, qui peuvent se révéler très invalidantes."

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page