By jeanmarcmorandini.com
Santé

Obésité: Faut-t'il blâmer votre conjoint ?


0

Vous êtes en surpoids? Peut-être que votre conjoint est à blâmer tout au moins en partie .

Selon une récente étude publiée dans PLoS Genetics, l'environnement dans lequel vivent les obèses à l'âge adulte est plus déterminant que celui dans lequel ils sont nés et peut donc avoir un impact significatif dans la lutte contre l'obésité, quel que soit le profil génétique d'une personne.

Les résultats suggèrent que les personnes issues de familles ayant des antécédents de l'obésité peuvent encore réduire leur risque en modifiant leurs habitudes .

Des chercheurs de l’université d’Edimbourg ont analysé les données de 20.000 familles écossaises et ont trouvé que chez les couples d’âge moyen (entre 40 et 60 ans), la routine qu’ils partagent – dont le régime et les habitudes sportives – avait un meilleur impact que celle qu’ils avaient avec leur famille lorsqu’ils étaient plus jeunes.   Au total, 16 mesures ont été examinées, y compris rapport taille-hanche, la pression artérielle, la graisse corporelle et l'indice de masse corporelle.

Le Professeur Chris Haley, de la Human Genetics Unit au Medical Research Council a affirmé que « même si la génétique compte pour une proportion significative dans les variations entre les gens, notre étude a montré que l’environnement que vous partagez avec votre partenaire à l’âge adulte influence également le fait de devenir ou non obèse, et que ceci est plus important que son éducation .»

Ces informations ont été récoltées dans le cadre du projet Generation Scotland, une ressource de données sur la santé qui aide les chercheurs à examiner les liens génétiques en parallèle avec les maladies génétiques.

 L’étude a été publiée dans le journal PLoS Genetics.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page