By jeanmarcmorandini.com
Santé

Qu’est-ce que l’IMC ? Pourquoi faut-t'il le calculer ?


0

L'indice de masse corporelle permet de savoir si votre poids est adapté à votre taille, si vous êtes en surpoids, obèse, ou au contraire trop maigre. 

C'est le mathématicien et statisticien Adolphe Quetelet (1796-1874) quia mis au point cet indice. Le terme « Indice de Masse Corporelle » n'apparaît qu'en 1972. Depuis 1997, l'OMS utilise cet indice afin d'établir une classification standard de référence en matière de surcharge pondérale, qui puisse être utilisée de manière internationale. 

Un IMC élevé est un important facteur de risque de maladies chroniques comme: les maladies cardiovasculaires (principalement les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux), qui étaient déjà la première cause de décès en 2012; le diabète; les troubles musculo-squelettiques, en particulier l’arthrose – une maladie dégénérative des articulations, très invalidante; certains cancers (de l’endomètre, du sein et du côlon).

Un IMC normal est compris entre 18,5 et 25. 

En dessous de 18,5, l'individu est considéré comme trop maigre. 
Au-dessus de 25, c'est du surpoids. A partir de 30, on parle d'obésité. 
IMC < 18,5 kg/m² : insuffisance pondérale 
18,5 < IMC < 24,9 : poids normal 
25 < IMC < 29,9 : surpoids 
IMC > 30 : obésité

Les enfants et adolescents n'entrent pas dans le cadre du calcul de l'IMC car leur corpulence change régulièrement au cours de leur croissance. Il faut dans ce cas se référer aux courbes de croissance et aux courbes de poids (présentes dans leur carnet de santé) afin d'estimer si leur corpulence est normale.

D’après les estimations mondiales récentes de l’ OMS :

  • En 2014, plus de 1,9 milliard d’adultes – personnes de 18 ans et plus – étaient en surpoids. Sur ce total, plus de 600 millions étaient obèses.
  • Environ 13% de la population adulte mondiale (11% des hommes et 15% des femmes) étaient obèses en 2014.
  • En 2014, 39% des adultes – personnes de 18 ans et plus – (38% des hommes et 40% des femmes) étaient en surpoids.
  • L’obésité a plus que doublé au niveau mondial entre 1980 et 2014.

Environ 42 millions d’enfants de moins de 5 ans présentaient un surpoids ou obèses en 2013. 

À l’échelle mondiale, le surpoids et l’obésité sont liés à davantage de décès que l’insuffisance pondérale. 

Chacun peut veiller à: limiter l’apport énergétique provenant de la consommation de graisses totales et de sucres; consommer davantage de fruits et légumes, de légumineuses, de céréales complètes et de noix; avoir une activité physique régulière (60 minutes par jour pour un enfant et 150 minutes par semaine pour un adulte).

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page