By jeanmarcmorandini.com
Santé

En 40 ans, les enfants ont perdu près de 25% de leur capacité cardio-vasculaire


0

A l’occasion du lancement des Parcours du Cœur Scolaires 2016,  la Fédération Française de Cardiologie s’inquiète de la progression de la sédentarité précoce chez les jeunes

La diminution régulière de l’activité physique chez les jeunes de 9 à 16 ans risque d’avoir des conséquences graves sur la santé cardio-vasculaire des nouvelles générations...

« En 40 ans, nos collégiens ont perdu environ 25 % de leur capacité physique1, alerte le Professeur François Carré, cardiologue au CHRU de Rennes et membre de la Fédération Française de Cardiologie.

C’est-à-dire qu’ils courent moins vite et moins longtemps... En 1971, un enfant courait 800 mètres en 3 min, en 2013 pour cette même distance, il lui en faut 4. Quand on sait que l’endurance est l’un des meilleurs marqueurs d’une bonne santé cardio-vasculaire, il est temps de recommencer à bouger ! »

On constate une augmentation de l'inactivité physique et du temps passé assis dans le mode de vie actuel des enfants et des adolescents. Ils participent grandement à la progression inquiétante du surpoids et de l’obésité qui touche les jeunes. Ce surpoids associé à la sédentarité explique la réduction de la capacité physique.

« La perte d’endurance est proportionnelle à l’augmentation du poids et de la masse graisseuse, c’est un cercle vicieux ! » souligne le Professeur François Carré. 

En France, moins de 50 % des enfants respectent les 60 minutes d’activité physique quotidienne préconisées par les autorités sanitaires. Ils ont tendance à préférer passer leur temps de loisirs devant la télévision, la tablette ou les jeux-vidéo (environ deux heures par jour2 pour les 4 à 10 ans). Pourtant, bouger dès l’enfance permet de se constituer un « Capital Santé », qui permettra d’éviter plus tard le surpoids, l’augmentation de la pression artérielle, de la glycémie et du cholestérol.

« C’est tout autant dommage et inquiétant quand on sait que les acquis cardio-vasculaires se font jusqu’à 18 ou 20 ans » explique le Professeur François Carré. Nos enfants seront-ils les premières générations à vivre moins longtemps que leurs parents ?

L’entourage des enfants (parents, grands-parents, enseignants) a un rôle primordial à jouer au quotidien pour préserver leur hygiène de vie et lutter contre la sédentarité.

Plutôt que la voiture, il est préférable d’inciter l’enfant à marcher pour aller à l’école. Après les cours, privilégier les jeux de plein air... Enfin, les activités en famille permettent d’éviter de passer des soirées seuls devant les jeux-vidéo à grignoter... « Si l’on apprend à l’enfant ou l’adolescent les bons comportements pour une bonne santé, les messages ont plus de chance d’être entendus, retenus et, évidemment, appliqués tout au long de la vie.

Quel que soit l’âge et les capacités de l’enfant, il est important d’associer l’activité physique au plaisir et au bien-être plutôt qu’à la performance ou à la contrainte » rappelle la Fédération Française de Cardiologie dans tous ses messages de prévention.

Organisés en partenariat avec l’ensemble des acteurs de l’éducation, les Parcours du Cœur Scolaires sont un formidable succès, unique en France, qui s’amplifie d’année en année.


Les erreurs à éviter quand on fait des... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page