By jeanmarcmorandini.com
Santé

Avoir un excès de mauvais cholestérol peut être lié à votre génétique


0

Avoir un excès de mauvais cholestérol peut être lié à l'alimentation mais aussi à votre génétique. On parle d' Hypercholestérolémie Familiale répandue mais peu connue, qui peut se transmettre à ses enfants. 

Les risques cardiovasculaires dus à une Hypercholestérolémie Familiale sont nombreux : Angines de poitrine, Crises cardiaques ou Infarctus, Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) et maladies artérielles périphériques.

Selon une étude du laboratoire Sanofi relayé par MSN, c'est une des maladies génétiques les plus fréquentes dans le monde. Elle toucherait jusqu'à 300 000 personnes en France. 

Lorsqu'elle est  hétérozygote, elle  est transmise par un des deux parents :  héritée du père et/ou de la mère, un enfant aura 50% de risque de la développer.

 

Lorsqu'elle est  homozygote,  héritée des deux parents, la transmission est beaucoup plus rare de l'ordre de 1/1000000.

 

Quand on souffre d'hypercholestérolémie familiale, on présente un taux très élevé de mauvais cholestérol dès la naissance.

 

Si la maladie reste silencieuse car asymptomatique, il existe deux signes prédictifs à surveiller en priorité pour évoque le diagnostic : - un taux de LDL-C ("mauvais cholestérol") supérieur à 1,9g/L chez l'adulte ou supérieur à 1,6g/L chez l'enfant.

 

Dans le cas d’une Hypercholestérolémie Familiale non traitée, le risque d’être atteint d’une maladie coronarienne est multiplié par 13.

Une enquête menée en France en 2015 affirme que seuls 32% des médecins savent différencier l'hypercholestérolémie commune et familiale et seuls 12% associent l'hypercholestérolémie familiale à un risque de maladie coronarienne 10 fois supérieur à celui de la population générale (infarctus du myocarde, AVC).

En France, plus de 9 malades sur 10 ne sont pas diagnostiqués selon le site  au coeur du cholesterol .

"Soit ils ne savent pas qu’ils ont un taux élevé de « mauvais » cholestérol (LDL-C), et le découvrent au moment d’un accident cardiovasculaire.

Soit ils sont diagnostiqués comme ayant un taux élevé de « mauvais » cholestérol (LDL-C), mais pas comme étant atteints d’une Hypercholestérolémie Familiale et n’ont pas conscience de la gravité de cette maladie.

Le diagnostic permet de mettre en route ou d’adapter les traitements rapidement et permet le dépistage des membres de la famille 2. Dès qu’un individu est diagnostiqué, il faut avoir le réflexe de faire une enquête familiale et de vérifier si ses frères et sœurs, parents, ou enfants ne sont pas atteints. On parle alors de « dépistage en cascade » 2. Cette maladie se transmet à votre descendance avec une probabilité de 50%."


La seringue qui peut sauver une vie en... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page