By jeanmarcmorandini.com
Santé

No junk food 4 kids! : Un site pour sensibiliser à l'obésité chez les enfants


0

La Ligue des familles, Test-achats et le GezinsBond lancent un site pour sensibiliser à l'obésité chez les enfants.

"Plus d'un enfant sur dix est en surpoids", précise la Ligue des familles. C'est pourquoi elles lancent ensemble le site "nojunkfood4kids", contre la malbouffe chez les enfants. Cette campagne vise principalement à sensibiliser les parents et à dénoncer un marketing "trop agressif". 

En poussant les jeunes vers des aliments trop salés, trop gras, trop sucrés, le marketing aggrave la situation. 

"Le nombre d'enfants en surpoids ne cesse d'augmenter. Avec tous les problèmes de santé que cela entraîne. Un enfant obèse court plus de risques d'attraper, plus tard, des maladies cardiovasculaires, du diabète, de l’arthrose, de l’asthme, des troubles du sommeil tels que l’apnée et diverses sortes de cancer. Sans oublier des problèmes psychologiques et sociaux dus à une piètre image de soi. D'après notre étude de juin 2015, de nombreux parents croient que la surcharge pondérale passera avec la croissance.

C'est rarement le cas. Plus un enfant obèse avance en âge, moins il a de chances que ses kilos en trop disparaissent spontanément. Le problème doit être pris en main. Hormis quelques exceptions médicales, ils retrouveront la ligne en bougeant beaucoup et en mangeant bien.

Malheureusement, le marketing les pousse à mal manger.

Tous les parents ont déjà dû affronter le regard suppliant de leur enfant, en magasin, devant une friandise aguichante. Et ce n’est pas tant que celui-ci mourrait de faim ou même d’envie d’une sucrerie.

Mais l’emballage exposé en rayon exerçait sur lui un attrait irrésistible. Son personnage de dessin animé préféré lui souriait. Il l’invitait à collectionner les figurines gratuites offertes à chaque achat. Il vantait même l’apport en calcium du produit...

Comment résister? 23 % des publicités alimentaires utilise des porte-paroles de marque (personnage de dessin animé, chanteur, sportif…)

En France, Dora l’exploratrice et Bob l’éponge sont les licences de marque les plus utilisées. En Belgique, les personnages de Studio 100 (Maya, Plop, K3…) sont aussi très présents.

La télévision reste le canal privilégié du marketing alimentaire , mais les marques envahissent aussi internet.

Les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter sont aussi de formidables supports de promotion. Ils sont très utilisés par les ados et les enfants.  Quand une pub est aimée ou partagée par un ami, retweetée par un autre, elle est plus insidieuse.

Les enfants y sont particulièrement sensibles, parce qu'ils ne sont pas capables de détecter qu’il s’agit d’une publicité et leurs choix de consommation sont fortement influencés par leurs amis.

La nutritionniste, Stéphanie Bonnewyn, a analysé les étiquettes d’une centaine de produits pour enfants. Elle épingle quelques mauvais exemples sur le site indique le communiqué.

 

 

 

 

 


Votre enfant présente un surplus de poids, ne... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page