By jeanmarcmorandini.com
Santé

60 millions de consommateurs dresse la liste noire des produits ménagers parfois toxiques pour la santé


0

Dans un numéro hors-série à paraître ce mardi, 60 millions de consommateurs avance que  plusieurs substances toxiques et « indésirables » sont contenues dans les produits ménagers. 

« Mauvaise nouvelle, la quasi-totalité contient une ou plusieurs substances indésirables », allergisantes, irritantes, corrosives, et/ou risquées pour l’environnement indique le magazine.

Au total, une vingtaine de substances problématiques pour la santé et l’environnement. Elles nous promettent douceur et fraicheur mais sont plus souvent allergisantes, corrosives ou irritantes.

« Qui imaginerait ainsi que pour utiliser certains gels WC, déboucheurs de canalisations ou nettoyants de salle de bains, il vaudrait mieux porter des lunettes de protection, » demande Les Echos .

Pire, pour vendre toujours plus de produits, les fabricants joueraient sur nos peurs. « Il y a une industrie du détergent qui essaie de nous équiper d'un arsenal de produits pour la maison comme si nous étions en guerre ! », affirme Adeline Tregouët, rédactrice en chef du magazine de l'Institut national de la consommation (INC).

Pour remplacer ces produits toxiques, le hors-série de 60 millions de consommateurs consacre un chapitre aux produits naturels aussi efficaces mais beaucoup moins nocifs. 

Les alternatives naturelles : bicarbonate de soude, vinaigre blanc...

Tout un chapitre est enfin consacré aux produits dits « naturels », aussi efficaces sans être nocifs : bicarbonate de soude, vinaigre blanc, savon noir, cristaux et percarbonate de soude, terre de Sommières, huiles essentielles...

Le magazine propose ainsi 100 fiches produits et 300 recettes. Par exemple, saupoudrer les matelas de bicarbonate pour faire fuir les acariens. Ou se munir d’une brosse à dents, avec dentifrice et bicarbonate, pour blanchir les joints de carrelage. Ou encore : comment faire pousser ses éponges.

Les femmes sont particulièrement exposées aux produits chimiques dangereux et doivent en être mieux protégées, souligne le réseau européen d'  ONG  Women in Europe for a Common Future (WECF).

"Nous sommes exposés au quotidien à des produits chimiques... (qui) ont des effets néfastes sur la santé et l'environnement et sont mis en cause dans des maladies chroniques parfois irréversibles", souligne dans un communiqué ce collectif de 150 associations féminines et environnementales, relevant que "les femmes ont une sensibilité particulière" à ces substances.

"Pour des raisons biologiques, mais aussi du fait de la répartition traditionnelle des rôles entre les sexes. Les femmes sont particulièrement exposées à des polluants de l'environnement intérieur et dans certains secteurs industriels où elles sont massivement employées", détaille WECF dans un rapport intitulé "Women and Chemicals".

Industries textiles, métiers de la coiffure, agriculture, le rapport cite une série d'exemples, et rappelle que les femmes enceintes peuvent aussi contaminer involontairement leur enfant. 

Le rapport "Women and chemicals" propose un aperçu de différentes pathologies touchant les femmes, un inventaire des principaux lieux d'exposition et une liste de polluants particulièrement préoccupants. 

Le rapport met l'accent sur des produits auxquels les femmes sont exposées à travers leurs métiers - dans les secteurs de l'agriculture, des déchets, du nettoyage, ou des textiles par exemple. Mais les femmes sont aussi particulièrement exposées à la maison, en tant que simples consommatrices. Les pesticides, les métaux lourds comme le mercure, et les perturbateurs endocriniens sont mis en cause dans des cas de cancer, diabètes, infertilité, etc.




Perturbateurs endocriniens: Les malformations... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page