By jeanmarcmorandini.com
Santé

Vous en avez marre de fumer du cannabis : Voici l'application Stop-cannabis-ch pour Iphone/Android


0

Votre consommation de cannabis est devenus un fardeau ?
Vous envisagez d’arrêter prochainement ? Vous venez de le faire ou vous vous interrogez simplement sur votre consommation ? Cette application vous est destinée !

Développée par des experts de l’Université de Genève, l’application Stop-cannabis vous propose gratuitement des conseils personnalisés. Après avoir défini votre profil, vous recevrez régulièrement des messages de suivi, comme si un coach personnel vous accompagnait tout au long de votre arrêt!

Selon le rapport de juin 2012 de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, les personnes qui consomment du cannabis à des fins psychotropes sont entre 119 et 224 millions dans le monde.

Parmi les principales raisons qui conduisent à cesser de fumer, les personnes interrogées citent le fait de «ne plus vouloir» ou d’être «préoccupées par leur santé physique et psychique». 1,1% des jeunes affirment consommer du cannabis «pratiquement tous les jours» (contre 1,9% en 2004). Parmi les consommateurs occasionnels ou réguliers, 22,2% peuvent être tenus pour des «cas problématiques», selon les critères du CUDIT (Cannabis Use Disorders Identification Test). Ce test tient compte de facteurs comme la fréquence, l’intensité et les effets sociaux de la consommation de cannabis.

Parmi les principales raisons qui conduisent à cesser de fumer, les personnes interrogées citent le fait de «ne plus vouloir» ou d’être «préoccupées par leur santé physique et psychique». 1,1% des jeunes affirment consommer du cannabis «pratiquement tous les jours» (contre 1,9% en 2004). Parmi les consommateurs occasionnels ou réguliers, 22,2% peuvent être tenus pour des «cas problématiques», selon les critères du CUDIT (Cannabis Use Disorders Identification Test). Ce test tient compte de facteurs comme la fréquence, l’intensité et les effets sociaux de la consommation de cannabis.

Selon une étude de l'université de Lausanne  , la consommation régulière de cannabis entraînerait une perte progressive de la mémoire et du vocabulaire.

La consommation de marijuana est courante chez les adolescents et les jeunes adultes, mais on connaît peu les effets à long terme d’une consommation de faible intensité ou occasionnelle.

Une équipe de chercheurs espagnols a mis en évidence un nouveau risque lié à l’usage chronique de cette drogue: la production de faux souvenirs et une distorsion de la mémoire. Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs l’université autonome de Barcelone, en collaboration avec d’autres équipes, ont fait passer des tests de mémorisation à deux groupes de jeunes gens, les uns fumeurs réguliers de cannabis et les autres n’en consommant jamais. Leurs résultats publiés dans la revue américaine Molecular Psychiatry révèlent que non seulement les fumeurs de cannabis se souvenaient moins bien de listes de mots quelques minutes après les avoir vues, mais surtout, ils étaient persuadés d’y avoir vu des mots qui n’y figuraient pas bien plus souvent que les non-adeptes de ce produit.


Michelle Rodriguez aurait souhaité mourir avant... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page