By jeanmarcmorandini.com
Sexe

Le développement des MST serait à l'origine de la monogamie


0

Le développement des infections sexuellement transmissibles (IST/ MST ) pourrait avoir influencé l'émergence de la monogamie dans nos sociétés, selon une étude publiée mardi et relayée par le Matin.ch.

Selon cette étude publiée dans la revue  Nature Communications , la polygamie était la norme dans les petites sociétés de chasseurs-cueilleurs.

«Notre étude montre que les IST se développent différemment selon la taille des groupes humains et selon qu'ils sont polygames ou monogames», explique à l'AFP Chris Bauch de l'Université de Waterloo au Canada, coauteur de cette recherche.

La monogamie est alors devenue dominante, l orsque les sociétés se sont agrandies avec l'avènement de l'agriculture et la sédentarisation.  

Chris Bauch et ses collègues ont mis à jour les différentes normes familiales, en étudiant l es données démographiques et épidémiologiques IST chez les chasseurs-cueilleurs.

Dans les populations à forte densité les IST se propageaient et le taux de fécondité baisse. Dès lors la norme monogame émerge.

"Le mode de vie polygame est alors stigmatisé, la société allant jusqu'à punir les membres du groupe qui ne s'y conforment pas" indique le chercheur.

En revanche, au sein d'un petit groupe (de maximum 30 personnes), les IST sont caractérisées par des épidémies de courte durée qui ne deviennent pas endémiques. Le taux de fécondité reste fort, la polygamie est la norme sociale dominante. «Cette étude montre comment des événements naturels, telle que la propagation des maladies contagieuses, peuvent fortement influencer le développement de normes sociales et nos jugements», explique le chercheur.

Et de conclure: «Il y a sûrement plusieurs facteurs qui poussent la société à imposer la monogamie. Je pense qu'il est prématuré de dire que le mariage va disparaître ou que la polygamie va revenir si nous résolvons le problème des IST», a-t-il reconnu.


Elle refuse d'embrasser un séropositif: la... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page