By jeanmarcmorandini.com
Santé

Les premiers médicaments imprimés en 3D sont disponibles aux États-Unis


0

Selon le site Futura sciences , la FDA, a donné son accord pour la fabrication des médicaments par les imprimantes en 3D, notamment celui d'un anti-épileptique disponible pour les patients.

La Food and Drug Administration, en charge du contrôle et de la réglementation du médicament aux États-Unis, a autorisé la première pilule imprimée en 3D grâce à la technologie ZipDose, développée par l’entreprise Aprecia. Il s’agit du Spritam, un médicament contre l’épilepsie.

Cette méthode rendrait la pilule est plus poreuse, ainsi le médicament se dissoudrait plus rapidement au contact du liquide.

Le médicament est produit en utilisant des couches de poudre, déposées les unes sur les autres. 

Spritam est disponible sous quatre formes : 250 mg, 500 mg, 750 mg et 1.000 mg.

Cela permet aux personnes souffrant de dysphagie ( NDLR: sensation de gêne ou de blocage ressentie au moment de l'alimentation de prendre une dose de médicament plus conséquente et avec plus de facilité.

Mieux encore, les hôpitaux pourraient choisir les doses et imprimer des pilules en fonction des besoins spécifiques des patients.

Selon le Guardian , des chercheurs de l’University College London ont développé une technique d’impression 3D de pilules en forme de pyramide qui libère ses molécules plus lentement qu’un cube ou une sphère.

 

 


Les premiers médicaments imprimés en 3D sont... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page