By jeanmarcmorandini.com
Santé

L'ANSES publie de nouvelles règles d'utilisation des téléphones mobiles à l'hôpital


0

« L’usage des téléphones mobiles est devenu banal au sein des hôpitaux », souligne l'Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail (ANSES) qui publie les conclusions d'un  avis  sur l'impact des radiofréquences émises, notamment par les téléphones portables sur les dispositifs médicaux.

Dans cet avis, réalisé à la demande des ministères de la Santé et de l'Environnement, le Comité d'experts de l'ANSES indique qu'une « interdiction de l’usage des téléphones mobiles… dans les établissements de santé, telle que préconisée dans les années 1990, apparaît aujourd’hui peu justifiée » et recommande plutôt la mise en place de 3 zones d’usages : autorisés, limités et interdits. 

D’une manière plus précise, les patients, les visiteurs et le personnel soignant devraient éteindre leur portable dans « les lieux comportant des dispositifs électromédicaux à fonction critique ou servant au maintien de la vie (unité de soins intensifs, blocs opératoires, néonatalogie, services d’urgences…), ainsi qu’à proximité des lits de patients connectés à des dispositifs électromédicaux ».

« Les téléphones mobiles devraient être éteints dans les lieux comportant des dispositifs électromédicaux à fonction critique ou servant au maintien de la vie (unités de soins intensifs, blocs opératoires, néonatalogie, services d’urgence, etc.), ainsi qu’à proximité des lits de patients connectés à des dispositifs électromédicaux », recommande-t-elle.

« Il conviendrait également de former les acteurs de la chaîne de soins (fabricants de matériels médicaux, professionnels de santé) afin qu’ils relaient ces messages auprès des patients et de leur entourage, et en particulier les précautions d’usage recommandées par les fabricants », ajoute l'Agence.

Enfin, « les professionnels de santé, qui utilisent des électrostimulateurs (kinésithérapeutes par exemple), devraient bénéficier de formations leur permettant d’ analyser le bénéfice / risque pour les patients lié à la pratique de certains soins ou de diagnostic impliquant la mise en présence d’un dispositif médical implanté actif et d’un émetteur radiofréquences ».

 

 

 


Une marque chinoise copie Apple dans les... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page