By jeanmarcmorandini.com
Santé

Olivia, 9 ans, brûlée par la crème solaire achetée par sa mère au Mexique


4

Olivia, une petite fille de 9 ans, a été brûlée après avoir mis de la crème solaire sur ses jambes alors qu’elle était en vacances en Mexique avec sa mère raconte le Mirror. 

Olivia profitait de quelques jours fériés avec sa mère Louise Nichols, 28 ans au Mexique. Pour que sa fille puisse s'exposer au soleil sen toute sécurité, elle a acheté  de la crème solaire sous forme de spray dans un magasin local, à Playa Del Carmen.

La crème sous forme de spray avait un indice de 50 et était donc censée la protéger des rayons UV.  «Je l'ai achetée dans un magasin local et vu qu'ils l'avaient sous forme de spray.  Je pensais que ce serait plus facile à appliquer que d'une lotion."

Et d'ajouter: "Je connaissais cette marque vendue au Royaume-Uni, donc j'avais confiance."

Pourtant, cette dernière a brûlé l'enfant dès l'application raconte sa maman dans les pages du mirror. « J’ai eu l’impression de l’avoir aspergée d’acide », a expliqué la mère d’Olivia au Mirror, quelques jours après leur retour de vacances.

« Cette crème devait la protéger des brûlures, et non lui en causer », a-t-elle ajouté.

Après l'application, Olivia a commencé à avoir la peau rouge et des cloques ! Le lendemain, elle a même remarqué qu’elle était brûlée au niveau de ses jambes.  "Sur la bouteille, il est indiqué qu'elle protège des UVA et UVB mais qu'elle est aussi hypoallergénique.  Vous ne vous attendez pas à ce que cela se produise !" s'insurge la maman célibataire qui a déboursé 14 pounds pour l'acheter.

Olivia a souffert toute la nuit de douleurs et démangeaisons. 

«J'ai envoyé une photo de jambes d'Olivia à ma sœur à la maison et elle m'a répondu" Oh mon dieu "et elle m'a envoyé un lien vers la page Facebook où une autre personne avait souffert des mêmes maux que ma fille.

«Le lendemain de notre arrivée à la maison, nous avons vu le médecin et il a dit qu'il ne l'avait jamais vu quelque chose comme ça."

Les médecins lui ont prescrit des crèmes hydratantes et des stéroïdes. Le préjudice a été aussi moral car Olivia a dû porter des jambières sous sa jupe parce qu'elle avait peur du regard des autres enfants.

Louise a donc porté plainte contre la société qui a commercialisé la crème et posté des photos de sa fille, sur Facebook, afin de prévenir les autres parents. 

 

 


Elle veut traiter son cancer de la peau avec... από morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page